Immigration, paresse, Jacques Prévert et Hélène Cixous : la Session de rattrapage

Publicité

Immigration, paresse, Jacques Prévert et Hélène Cixous : la Session de rattrapage

Par
En février 2016 à la frontière entre la Grèce et la Macédoine • Jacques Prévert à Paris vers 1960 • Paresseux • Hélène Cixous
En février 2016 à la frontière entre la Grèce et la Macédoine • Jacques Prévert à Paris vers 1960 • Paresseux • Hélène Cixous
- Marko Djurica (Reuters) • Giancarlo BOTTI (Getty) • C. DANI I. JESKE (Getty)

Sélection . Retrouvez chaque samedi la sélection hebdomadaire des programmes de France Culture à réécouter.

Abonnez-vous à la Session de rattrapage pour la recevoir chaque samedi gratuitement par email

Bonjour à toutes et à tous, 

Publicité

Asile et immigration : l’heure de vérité ? C’est la question que l’on se posait cette semaine sur les ondes de France Culture, alors que le gouvernement présentait ce mercredi, en conseil des ministres, le projet de loi asile-immigration. De la coopération internationale pour l’instauration d’un “droit de migrer” aux défis démographiques de l’Afrique, les migrations constituent un enjeu central de nos sociétés contemporaines. La France est aujourd’hui vécue comme un pays de rebond possible”, avec des dispositifs permettant d’accueillir des réfugiés, à l'image du programme Pause pour les chercheurs. Mais souvent, après le parcours du combattant du voyage, la désillusion est rude à l'arrivée. Demande d’asile, espoir d’intégration : récemment, le réalisateur tchadien Mahamat Saleh-Haroun revenait sur la figure du réfugié véhiculée par le cinéma à l’occasion de la sortie de son film Une saison en France. Il rappelait avec simplicité : "Les réfugiés, ce ne sont pas des masses, des hordes, mais des histoires, des sensibilités". Bonnes écoutes ! Alisonne Sinard 

COMPRENDRE 

Un rayon de paquets de chips dans un supermarché
Un rayon de paquets de chips dans un supermarché
© AFP - Nicolas Asfouri

Manger tue. Dangerosité des aliments ultra transformés, affaire Lactalis, présence de pesticides dans nos assiettes : les scandales ou études pointant du doigt la présence d’éléments dangereux dans notre nourriture s’accumulent. ( Les Matins, 2 x 20 min)

Autonomie. Plébiscité par de nombreux experts, encouragé par les gouvernements, en moins de dix années l’auto-entrepreneuriat a été adopté par plus d’un million de Français. Derrière cette injonction à prendre en mains leur destin professionnel, quel sens politique et social donner à ce modèle ? ( Matières à penser avec Dominique Rousset, 45 min)

En voie de disparition. Il y a 20 ans aux Etats-Unis, 450 cliniques pratiquaient des IVG. Elles sont aujourd'hui deux fois moins nombreuses. Dans l'état du Kentucky, la dernière clinique risque de fermer dans les prochains jours. La pression est telle que les patientes sont obligées de se faire escorter pour s'y rendre. ( Le Choix de la Rédaction, 4 min)

APPRENDRE

Paresseux
Paresseux
© Getty - DEA / C. DANI I. JESKE

Eloge de la paresse. "Je choisis une personne paresseuse pour un travail difficile, car une personne paresseuse va trouver un moyen facile de le faire", a dit Bill Gates. La psychologue du travail Gwenaëlle Hamelin, spécialiste du stress au travail et du burn-out assure que “faire moins est une stratégie gagnante”. ( Une histoire particulière, 29 min)

L'expertise de l'horreur. Pour comprendre ce qui pousse certains hommes à commettre des actes monstrueux, la justice a fait appel à Daniel Zagury, expert psychiatre. Il a ainsi été amené à écouter et décrypter de nombreux tueurs en série comme Guy Georges, Patrice Alègre ou Michel Fourniret, et plus récemment des terroristes. ( A voix nue, 5 x 28 min)

Préserver les océans. "Ne plus entendre l’insoutenable cri de l'océan", c’est ce qui anime Paul Watson et les membres de son association Sea Shepherd qui mènent depuis 40 ans une lutte acharnée. "L’océan vivant est le principal régulateur du climat. Il ne peut pas jouer ce rôle s’il n’est pas vivant", affirme le biologiste Gilles Bœuf. ( De cause à effet, 59 min)

(RE)DECOUVRIR

Jacques Prévert à Paris, vers 1960
Jacques Prévert à Paris, vers 1960
© Getty - Giarcarlo Botti

Poète visuel. Jacques Prévert, homme libre, révolutionnaire et anti-militariste, fut aussi la star des scénaristes français des années 1930-1940, le seul que tout un chacun peut associer aux plus grands films de cette période : Quai des brumes, Le Crime de monsieur Lange ou encore Les Enfants du paradis. ( Plan large, 59 min)

Arabesques. Le pianiste Philippe Cassard a fait ses gammes avec Debussy et rend hommage à ce compagnon de route musical à travers un ouvrage entre biographie et essai. "Je vois une grande correspondance entre sa musique et certains tableaux de Turner." ( La Grande Table, 27 min)

Clown triste. Trente ans après la mort de Pierre Desproges, ses proches dressent de lui le portrait d'un homme tendre et angoissé à l'humour sans ambiguïté ni concession. "Me courber me fait mal au dos. Je préfère rester debout" disait-il. ( Une Vie Une Oeuvre, 59 min)

LA CITATION

La citation de la semaine est de l'auteure et dramaturge Hélène Cixous. A l'occasion de la sortie de son nouveau roman Défions l'augure, elle revenait sur son processus d'écriture ( Par les temps qui courent, 59 min) : 

Je suis perchée sur une sorte de promontoire, perchée sur un arbre, en hauteur. J'attends que le vent souffle, je peux attendre longtemps. Je suis extrêmement patiente. A un moment, "ça" téléphone, je me mets à écrire, en réponse. Le livre, pour moi, arrive, je ne vais pas le chercher, je ne le programme pas. Il arrive, comme s'il envoyait une sorte de messager sous forme de phrases courtes.

C'est fini pour cette semaine ! Envie de calme et de nature ? Alors suivez le philosophe Henry David Thoreau sur les Chemins de la philosophie. Grâce à son Journal, il vous guidera au cœur des bois pour faire surgir l'extraordinaire au sein de l'ordinaire. Excellent week-end à toutes et à tous !