Inventées aux Etats-Unis, les primaires gagnent l'Europe

Publicité

Inventées aux Etats-Unis, les primaires gagnent l'Europe

Par
Les 29 pays où ont lieu des primaines
Les 29 pays où ont lieu des primaines
© Radio France - Camille Renard

carte. Alors que le principe des primaires s'installe dans la vie politique française, 28 autres pays dans le monde pratiquent ce genre de désignation. Cartographie d'un rapport singulier à la politique.

En France aujourd'hui, les primaires font débat. Outre-Atlantique il y a un siècle, elles furent inventées. En Europe, depuis une vingtaine d'années, elles se propagent lentement, comme réponse à la crise démocratique. L'application d'élections primaires dans 29 pays dans le monde éclaire sur leur raison d'être, leurs vices et leurs vertus.

Une invention américaine

En 1903, le Wisconsin élit au suffrage universel ses délégués aux conventions des partis qui choisiront les candidats. Pour l'élection de 1912, dix Etats ont recours aux primaires. Après une cinquantaine d'années de reprise en main de la désignation politique par les chefs des partis, le "Voting Right Act" de 1965 indique que la totalité des citoyens doit pouvoir choisir les candidats, mettant fin à l'usage censitaire du sud du pays. Aujourd'hui, les quatre cinquièmes des États américains ont recours à des primaires pour désigner leur délégué à la convention. Chacun des 50 États fixe les règles de ses primaires, parfois différentes entre Républicains et Démocrates au sein d'un même État. Milliards de dollars, sondages quotidiens et débats télévisés scandent une très longue campagne électorale, qui a vu de nouveaux dirigeants prendre ainsi le leadership et devenir président : Jimmy Carter en 1976, Bill Clinton en 1992, ou Barack Obama en 2008.

Publicité

Une institutionnalisation latino-américaine

Sur les 20 pays latino-américains, 14 pratiquent des primaires. A la fin du XXe siècle, la troisième vague de démocratisation touche la plupart des régimes de la région. Les partis politiques deviennent essentiels pour représenter l'intérêt public. Les candidats aux élections ont accès au financement public pour leur campagne. Les citoyens exigent donc une plus grande transparence et commencent à participer au processus de nomination au moyen de primaires. Au cours de ces vingt dernières années, plus de 60 types de primaires y ont été employés. Le Costa Rica est le premier à les pratiquer, dès 1978. Depuis, dans les 13 autres pays qui les pratiquent sur le sous-continent, ces élections sont de plus en plus réglementées, de plus en plus au niveau étatique, et rendues obligatoires dans toujours davantage de pays (Argentine, Équateur, Honduras, Pérou, Uruguay, Venezuela...)

Une lente propagation en Europe

Les 11 pays européens où ont lieu des élections primaires
Les 11 pays européens où ont lieu des élections primaires
© Radio France - Camille Renard

Depuis les années 1970 et l'entrée en crise des partis européens historiques, les carrières politiques se professionnalisent, le nombre de militants diminue, l'abstention électorale augmente, les partis cherchent une façon de se réinventer. La primaire est une option choisie par certains d'entre eux, selon des modalités qui varient. La première grande primaire en Europe a lieu en Grèce en 2003, pour assurer la relève à la tête du parti PASOK, et réaffirmer la légitimité du leadership. Un seul candidat se présente, mais plus d'un million de personnes se déplace. Le principe des primaires est plébiscité, et sera reconduit.

Au Royaume-Uni, la désignation du chef du parti se fait en début de mandature, pour désigner donc le chef de l'opposition. Depuis 2015, le parti travailliste a instauré un nouveau système de désignation de son chef : "one member, one vote". Jeremy Corbyn en sort vainqueur. Depuis 2001, le parti conservateur opte pour un système de primaire fermé (seuls les adhérents peuvent voter).

Quant à l'Allemagne ou à l'Espagne, qui n'organisent pas de grandes primaires nationales ouvertes et compétitives, les partis ont mis en place des systèmes qui s'en approchent : primaires inscrites dans les statuts du SPD allemand depuis 1993, pratiquées par les Verts depuis 2012, ou par le parti socialiste espagnol suite à sa crise de 2014.

Le pays à avoir le plus largement institutionnalisé les primaires en Europe est l'Italie : depuis 1998, dans la seule ville de Bologne, et depuis 2005 au niveau national. L'empilement des primaires sur les niveaux de gouvernance font de l'Italie le pays qui pratique le plus ce mode de scrutin. Permettant un incontestable renouveau politique (accès au pouvoir de Matteo Renzi via le premier tremplin des primaires de Florence), ce dynamisme des primaires est également critiqué : guérillas internes aux partis, manque de transparence dans l'encadrement des élections, absence de statut législatif des primaires...

NB : les 29 pays qui pratiquent des primaires : Argentine, Arménie, Belgique, Bolivie, Canada, Chili, Chypre, Colombie, Corée du Sud, Costa Rica, Danemark, Equateur, Espagne, Etats-Unis, France, Grèce, Honduras, Italie, Irlande, Mexique, Panama, Paraguay, Pays-Bas, Perou, Portugal, République dominicaine, Royaume-Uni, Taïwan, Uruguay, Venezuela.