Publicité

Israël/Palestine : 1948, une lutte historiographique

Par
Nakba : mai 1948
Nakba : mai 1948
- Wikimedia Commons

Plusieurs dizaines d'années après sa création, l'Etat d'Israël s'est doté d'une loi punissant la célébration de la Nakba, nom que les Palestiniens donnent à l'expulsion des trois quarts d'entre eux entre 1947 et 1949. C'est dire combien cet événement pèse dans la mémoire des deux peuples.

Analyse des mécanismes de refoulement de cette mémoire ; pourquoi la paix au Proche-Orient est impossible sans un accord sur l'histoire ?

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Une conférence enregistrée en septembre 2018.

Publicité

Thomas Vescovi, professeur d’Histoire-géographie, chercheur en Histoire contemporaine à l’Université de Paris 8, auteur de "La mémoire de la Nakba en Israël. Le regard de la société israélienne sur la tragédie palestinienne", l’Harmattan, 2015

Dominique Vidal, journaliste et historien, ancien rédacteur en chef adjoint du "Monde diplomatique".