Publicité

Japon : face à la catastrophe, le recours aux échelles géographiques

Par

*--> Dernière mise à jour le 8 avril 2011 . *

Pour lire l'entretien du 4 avril 2011 sur le Japon et les risques avec Marie Augendre et Magali Reghezza, deux géographes, rendez-vous sur *« Les catastrophes ont changé de nature » (entretien). *

Publicité

Elles sont intervenues dans l'émission Planète terre du 28 mars 2011, que vous pouvez écouter en ligne et podcaster ici.

N'hésitez pas à nous envoyer vos commentaires et/ou questions dans la rubrique "Votre commentaire" en bas de page.

La catastrophe nucléaire de Fukushima tend à brouiller les paysages dramatiques brutalement dessinés par le séisme et le tsunami du 11 mars 2011. Pour tenter d’appréhender la situation actuelle du Japon dans son ensemble, Globe vous propose ci-dessous une sélection non-exhaustive de **cartes (Atlas du Japon de Ph. Pelletier, ed. Autrement; cartes du portail de Rémi Scoccimaro , Université de Toulouse Le Mirail, via clioweb) ** ; de liens (études, articles, vidéos, photos) ; et d’émissions de Planète terre en mp3. La hiérarchisation des informations ici présentées suit une logique d’échelle spatiale.

Il y a le territoire qui a été directement frappé par le séisme et le tsunami. Il s’agit de la façade maritime du Tôhoku, terminaison ou périphérie nord-est de la mégalopole tokyoïte. C’est là que sont les morts (plus de 13 000), les disparus (plus de 14 000) et les destructions. C’est tout autant de ce territoire régional qu’ont été évacués, en un temps et avec une efficacité record, entre 500 et 800 000 habitants. Pour prendre la mesure de cette évacuation et de cette mise à l’abri à une échelle aussi importante, on peut procéder par comparaison. Les conséquences du passage de Katrina sur la Nouvelle Orléans (2005) ont révélé l’intensité des inégalités, de la pauvreté et du retrait de la puissance publique dans le sud des USA. La force du séisme de Sendai a été bien plus élevée que celle du séisme qui a frappé Haïti en 2010, ou Benda Aceh (Sumatra, Indonésie) en 1997 (région dévastée également par le tsunami de 2004). Le bilan humain du séisme est pourtant moins catastrophique ici et fut bien plus terrible encore là-bas. Si l’épicentre du séisme s’était trouvé face à la ville-centre de Tokyo, la catastrophe humaine eut été bien pire encore. On oublierait presque que cette ville-centre a été affectée elle aussi le 11 mars par des secousses de forte magnitude, mais moindre qu’à Sendai : c’est qu’on y déplore pour ainsi dire pas de victimes – c’est, en partie, en raison des leçons tirées du tremblement de terre de Kobé (1995).

Il y a les territoires qui subissent les contrecoups du séisme et du raz de marée : ceux de la catastrophe industrielle et technologique ceux de la catastrophe économique. Et, dans chacun d’eux, des effets sur les hommes et sur les sociétés, qu’on ne peut encore mesurer – même si on a, hélas, l’intuition qu’ils seront grands ou immenses. Le territoire de la catastrophe nucléaire est pour l’heure inconnu : sera-t-il délimité par un rayon de 50 km, 250 km, de plusieurs milliers de km ? Celui de la catastrophe industrielle sera délimité par le rayon de dispersion et d’épandage des déchets : hydrocarbures et métaux lourds des entrepôts des ports que le tsunami a rayé de la carte dégazage de CO2 de raffinerie en feu, usines incendiées… On ne mesure pas encore les conséquences de ces registres de la catastrophe sur le territoire agricole japonais et sur l’espace alimentaire dont le Japon est le centre.

Le territoire de la catastrophe économique sera à l’échelle de la mégalopole de Tokyo. Cette catastrophe sera à l’échelle du degré très élevé de sophistication et de complexité de la plus grande organisation urbaine du monde. Elle sera à l’échelle du degré très élevé de développement de l’économie du Japon et de la richesse de sa société. Quelles seront, d’ailleurs, les conséquences sociales de cette crise ? Comment faire fonctionner ce cœur battant du monde – cœur financier, cœur industriel, cœur marchand, cœur technologique, songeons à l’industrie automobile, aux composants et aux produits électroniques, aux ports à porte conteneurs en eaux profondes, aux laboratoires scientifiques et de recherche et développement… – sans électricité qui plus est en plein hiver ? Tous les réseaux de communication sont endommagés, donc tous les flux matériels et immatériels sont très perturbés. Le seront-ils davantage encore ? Les déplacements et la mobilité des hommes sont interrompus. Sur quel rayon ? Pour combien de temps ? Combien de temps pour un retour à l’état antérieur à la catastrophe ? Convient-il ici de penser les événements en termes de catastrophe urbaine ? Ou en termes de résilience sociale ?

Les confins, les réseaux et le territoire du Japon (2ème ou 3ème économie mondiale, 130 millions d’habitants) sont aussi à l’échelle du monde. Convient-il, à l’échelle du monde, de parler de catastrophe sans tomber dans le catastrophisme ? La crise des subprimes , avec ses centaines de milliers d’américains privés d’habitation, à l’origine de la faillite de Lemahn Brothers, elle-même à l’origine de la crise économique actuelle, et des dizaines de millions d’emplois détruits, ont-t-elles été catastrophiques ? Toujours est-il que les conséquences de la destruction d’une petite partie du territoire économique, productif et extraverti japonais, puis de la semi paralysie de la moitié est (au moins) de la mégalopole de Tokyo et de sa ville centre, ont d’ores déjà un impact important sur l’économie mondiale et sur la société-monde.

(Ctrl+ pour agrandir la carte )

Les effets du séisme du Tôhoku du 11 mars 2011
Les effets du séisme du Tôhoku du 11 mars 2011

Les effets du séisme du Tôhoku du 11 mars 2011 ©Rémi Scoccimarro

I. Les Japonais face au risque

A. Antécédents : les tremblements de terre et les raz de marée au Japon

Carte : "Principaux séismes au Japon au XXe siècle". La documentation française. Documentation photographique n° 8029 : Le Japon, une puissance en question (auteur : Pelletier, Philippe)

"Les causes du séisme de Kobe au Japon", 17 janvier 1995. CNDP - CRDP de l’académie d’Amiens — « Thém@doc » — Les séismes, 2006.

B. Prévention parasismique

How Japan tackles its quake challenge”. Fogarty, Philippa. BBC News. 11 mars 2011.

"Japon : la construction parasismique a limité les dégâts", James, Olivier. Usinenouvelle.com, 14 mars 2011.

"Live Japon : au pays de la technologie parasismique". Poupée, Karyn. 23 janvier 2010.

"Japon : les immeubles aux normes anti-sismiques qui ont sauvé Tokyo", Citizenside.com. 14 mars 2011.

C. La culture du risque au Japon

« Les catastrophes ont changé de nature » (entretien). Entretien avec Marie Augendre et Magali Reghezza sur Globe , le blog de Planète terre . 31 mars 2011.

Interview et vidéo, avec Jean-François Sabouret et Jean-Marie Bouissou : « Vivre au Japon, c’est un risque » (Jean-François Sabouret). Libération. 15 mars 2011. Girard, Quentin. Latrive, Florent.

« Les Japonais nous donnent une leçon de sang-froid ». Philippe Pelletier, LeParisien, 16 mars 2011(Philippe Pelletier est auteur de l’Atlas du Japon, Ed. Autrement, 2008, 80 p. Il était l’invité de Planète terre le 24 janvier 2007 dans l’émission sur la mégalopole japonaise)

Vidéo : « Séisme au Japon: ouverture des abris anti-atomiques à Fukushima ». RTL Info, Les reportages du Journal de 13h du 15 Mars 2011.

Voir aussi : « Les risques volcaniques au Japon », France Culture, Planète Terre, 21 janvier 2009 (Invitée : Agendre, Marie)

« Le Japon, puissance nucléaire et culture du risque ». Bridier, Gilles. Slate. 12 mars 2011.

Panneau abri tsunami
Panneau abri tsunami

Panneau abri tsunami ©Marie Augendre

II. Le territoire du séisme et du tsunami de Sendai : la terminaison plutôt rurale de la mégalopole japonaise

A. Images et explications du séisme de Sendai (2011)

« Le séisme de Sendai : dossier de géoscience ». L’Institut national des sciences de l’univers (Avec les contributions des équipes de GEOAZUR, IPGP, EOST). CNRS.

Plaques tectoniques, Japon
Plaques tectoniques, Japon

Plaques tectoniques, Japon ©Philippe Pelletier, Ed autrement (Atlas Japon)

(ctrl+ pour agrandir la carte)

The 2011 off the Pacific coast of Tohoku Earthquake” Earthquake Research Institute - University of Tokyo. 12-14 mars 2011.

Vidéo : "Japon : explications sur les causes du séisme", BMFTV, 12 mars 2011.

Carte : La propagation du tsunami. Sciences et Avenir. 13 mars 2011.

658 secousses sismiques depuis le 11 mars 2011.* A time-lapse visualisation of the Sendai earthquake and its aftershocks (by Paul Nicholls).*

Japon : le point après le nouveau tremblement de terre, Terra Economica, 7 avril 2011

Le Japon touché par un nouveau séisme, Europe1, 7 avril 2011

Japon: Le séisme du 11 mars a déplacé le plancher marin de 24 mètres, 20minutes (direct), 7 avril 2011

B. Images et explications du tsunami

« Séisme au Japon : comment se forme un tsunami ? ». La chaîne météo. 14 mars 2011.

« Séisme au Japon : un sismologue explique », (Entretien avec Christophe Vigny, sismologue et chercheur au CNRS), BMFTV, 11 mars 2011.

Vidéo : « Japon-séisme : les premières vagues du tsunami ». CNN. 10 mars 2011.

Vidéo : « Séisme au Japon : les habitants filment le tsunami ». Le Figaro. 13 mars 2011.

Hauteur des tsunamis sur le littoral en mètres
Hauteur des tsunamis sur le littoral en mètres

Hauteur des tsunamis sur le littoral en mètres ©Philippe Pelletier, Ed Autrement (Atlas Japon)

(ctrl+ pour agrandir la carte)

C. Le Nord-Est de la façade maritime japonaise dévasté suite au séisme de Sendai

« Les pêcheurs du nord frappés une seconde fois: 8% de la pêche nippone en passe d'être sinistrée par la radio activité », Asahi, 6 avril 2011 (Government sets iodine standards for seafood)

Séisme au Japon: que faire des déchets? Slate, Margherita Nasi, 16 mars 2011.

2 GSDF tanks sent to clear debris at Fukushima plant. The Yomiuri Shimbun, 22 mars 2011.

Tokyo Electric Power to pay farmers for radiation loss. BBC Business, 22 mars 2011.

90% des morts le sont par noyade [90% of town's fatalities 'due to drowning']. Yomiuri Shimbun, 21 mars 2011.

"La pénurie d'essence rend difficile le déploiement des secours". Philippe Pons, Le Monde, 18 mars 2011.

Struggle for normal life in Yamagata, Japan”. Hill, Jenny. BBC Asia-Pacific. 15 mars 2011.

« Le Japon rural et modeste a été frappé par la catastrophe ». Philippe Pons, LeMonde, 14 mars 2011.

Satellite Photos of Japan, Before and After the Quake and Tsunami”. NYTimes. 15 mars 2011.

Vidéos et photos : « Tsunami / séisme : photos et vidéos de la catastrophe au Japon ». Kanpai ! culture japonaise. 11 mars 2011

Séisme au Japon : l'aéroport de Sendai dévasté”. Drab, Emilie. Aérocontact, France. 11 mars 2011.

D. Une tragédie humaine

Densité de population par commune, Japon
Densité de population par commune, Japon

Densité de population par commune, Japon ©Philippe Pelletier, ed autrement (Atlas Japon)

(ctrl+ pour agrandir la carte)

« La production de fibre de verre et de préfabriqués pour les rescapés menacée par la baisse de la production d'électricité », Asahi, 6 avril 2011 (Japan seeks housing materials for quake victims)

**Portfolios sur les conséquences du séisme dans le Tohoku, dans la préfecture de Chiba, et dans celle du Miyagi. ** Japan Times.

REPORTAGE AUDIOVISUEL: A Ostuchi, ville de 15 000 habitants: survivre à l'enchainement de 4 catastrophes. ("A Otsuchi et Taro, villages martyrs au nord de Sendai"), Le Monde, Jérôme Fenoglio, 23 mars 2011.

Début de construction de logements provisoires dans les zones touchées par le séisme. [Temporary housing construction begins in quake-stricken areas]. Asahi, 20 mars 2011.

Le secours aux sinistrés japonais s'organise. La Croix, 20 mars 2011.

« La catastrophe au Japon en faits et chiffres ». Le Point. 16 mars 2011.

« Le séisme du Japon et celui d'Haïti: les faits ». Radiotélévision Caraïbes. 11 mars 2011

« 1 mois après les catastrophes, les sociétés face aux risques naturels: 3 questions à Stéphanie Beucher et Magali Reghezza ». France Culture, sur le blog Globe de Planète Terre, par Sylvain Kahn. 28 mars 2010.

Voir aussi: Google Crisis Response.

(Ctrl+ pour agrandir la carte )

Les populations touchées par le séisme de Tôhoku du 11 mars 2011
Les populations touchées par le séisme de Tôhoku du 11 mars 2011

Les populations touchées par le séisme de Tôhoku du 11 mars 2011 ©Rémi Scoccimarro

III. Catastrophes technologique et industrielle d’un pays très développé : quels territoires ?

A. La catastrophe nucléaire

Pourquoi la centrale de Fukushima est-elle la seule défaillante? 22 mars 2011. Michel Alberganti, En quête de science, le blog de Science publique, France Culture. 22 mars 2011.

In graphics: Fukushima nuclear alert”. BBC Asia-Pacific. 14 mars 2011.

Entretien avec Mycle Schneider, consultant : « Accidents nucléaires au Japon : « Ça dépasse le pire cauchemar » ». Verney-Caillat, Sophie. Rue89. 14 mars 2011.

Interview et tableau: “Q&A Health effects of radiation exposure”. BBC News. 15 mars 2011.

Vidéo: “Japan evacuees scanned for radiation”. CBS News, 12 mars 2011.

 Les centrales nucléaires au Japon - Source : Perry Castaneda Library
Les centrales nucléaires au Japon - Source : Perry Castaneda Library

Les centrales nucléaires au Japon - Source : Perry Castaneda Library ©Wikimedia (via clioweb)

(C trl+ pour agrandir la carte ) *. *

B. Les territoires d'extension de la catastrophe nucléaire

Sur Fukushima : dossier mis à jour sur le blog de Science publique "En quête de science" de Michel Alberganti, France Culture. 23 mars 2011.

Niveaux de radiation journaliers au Japon
Niveaux de radiation journaliers au Japon

Niveaux de radiation journaliers au Japon ©Kyodo, National Institute of Radiological Science

Estimation des doses reçues d'irradiation externe la première année à partir des mesures US DOE/NSSA
Estimation des doses reçues d'irradiation externe la première année à partir des mesures US DOE/NSSA

Estimation des doses reçues d'irradiation externe la première année à partir des mesures US DOE/NSSA ©Sylvestre Huet, Sciences² (via clioweb)

Séisme du 7 avril: un second "Fukushima" à Onagawa?, Kyodonews, 8 avril 2011 (Radioactive water spilled at Onagawa nuclear plant in Miyagi)

Le territoire maraicher de Tokyo contaminé, ses agriculteurs sacrifié. ("Le Japon s'inquiète désormais pour les risques sanitaires et son agriculture"). Les Echos, 22 mars 2011.

Nuclear fears: The impact on Japan's food industry, BBC News, 22 mars 2011.

Au Japon, l'angoisse des pluies radioactives. Libération, 20 mars 2011.

Modélisation de la dispersion des rejets radioactifs dans l’atmosphère à l’échelle globale. Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) & France Météo, 19 mars 2011.

JAPON : chronique d’une contamination annoncée. Communiqué de presse, Commission de Recherche et d'Information Indépendantes sur la Radioactivité (CRIIRAD), 20 mars 2011.

Panaché radioactif de Fukushima : quels dangers? 21 mars 2011. Blog Sciences, Libération, par Sylvestre Huet.

La responsabilité des grands producteurs d’électricité. ["Ceux qui n’ont pas voulu voir le danger"] Le Temps, Jean-Claude Péclet, 17 mars 2011.Inscription gratuite pour accéder à l’article

Est-ce la fin du nucléaire? Le Devoir, Alec Castonguay, 19 mars 2011.

(Ctrl+ pour agrandir la carte )

Fukushima-ken, un département face à l'accident nucléaire
Fukushima-ken, un département face à l'accident nucléaire

Fukushima-ken, un département face à l'accident nucléaire ©Rémi Scoccimarro

C. Derrière la catastrophe nucléaire, un très grand nombre d’accidents industriels. Illustration avec la raffinerie d’Ichihara

Vidéo : « Japon : une raffinerie prend feu après le séisme ». NouvelObs. 11 mars 2011.

« Japon : la centrale nucléaire, oui, mais quid de la raffinerie ?*L’info, hiérarchisée selon nos angoisses * ». Schneidermann, Daniel. Fondateur d’@rrêt sur images. 14 mars 2011.

IV. Le contrecoup (I) : la mégalopole de Tokyo au ralenti

A. La vie urbaine profondément perturbée

Quake leaves Tokyo shelves bare. Asahi, 22 mars 2011.

Lettre du Japon: A Tokyo, après la grande secousse. Christian Kessler, Les blogs du Diplo, 13 mars 2011.

Vidéo : « L'économie du Japon à l'arrêt ». BFMTV. 14 mars 2011.

Vidéo: « Séisme au Japon : pénurie d'électricité ». BFMTV. 14 mars 2011.

Tokyo apprend à vivre avec les restrictions d'électricité”. Rousseau, Yann. Les Echos. 15 mars 2011.

**GRAPHIQUE ** : L a consommation électrique des Tokyoïtes comparée à celle des habitants d'autres grandes villes. Le Monde diplomatique.

« Séisme au Japon : les transports fonctionnent au ralenti ». Le Monde. A la Une. 14 mars 2011.

Vidéo : « L'Aéroport de Tokyo assailli par les étrangers ». BFMTV. 15 mars 2011.

« A Tokyo, la tentation du départ ». Mesmer, Philippe. Le Monde. 14 mars 2011.

Photos: « Life continues in Tokyo ». Japan Trends (“Trends in Japan - Marketing and Innovation from Tokyo”). 14 mars 2011.

B. Les territoires de la production se déplacent

Au Japon, l'appareil industriel va devoir être redessiné, Le Monde, Evelyne Dourille-Feer, économiste au CEPII, 31 mars 2011.

300 000 véhicules produits en moins dans les usines nippones depuis le 14 mars. NouvelObs, 5 avril 2011

Toyota, Honda et Nissan suspendent une partie de leur production hors du Japon, Les Echos, Denis Fainsilber, 5 avril 2011

Cinq nouvelles usines SONY affectées par les penuries [autres: Toyota, Honda, Canon, Nikkon]. Reuters France, 22 mars 2011.

La crise nucléaire force les entreprises à déplacer leur production ["Nuclear crisis forces firms to shift production from quake-hit region"]. Asahi, 20 mars 2011.

H&M quitte Tokyo pour Osaka Michelin quitte Tokyo et peut-être le Japon ["Foreign businesses shift out of Tokyo due to quake fallout"]. Asahi, 19 mars 2011.

V. Le contrecoup (II) : l’espace économique mondial sous pression

« Un contrecoup qui témoigne de l'extension et de la densité des réseaux de production et de commercialisation japonais dans le monde », Paris Match, 27 mars 2011 (Les répliques du triple séisme au Japon)

A. L'économie japonaise sous le choc

Banque du Japon : nouvelles mesures face aux effets économiques du séisme, Le Monde, 7 avril 2011.

Tentative d'estimation des conséquences sur l'économie à l'échelle du territoire japonais, Businessimmo.com, 5 avril 2011 (« L’immense chantier de la reconstruction »)

Japon : des risques pèsent sur la consommation intérieure (Aurel BGC), AOF (sur Boursorama), 7 avril 2011.

« Même si les usines du groupe [Toyota] n'ont pas directement été endommagées par la catastrophe, le désastre a néanmoins interrompu les livraisons de quelque 500 composants essentiels », Romandie, 6 avril 2011. (« Moody's envisage de dégrader la note de Toyota (Aa2) à cause du séisme »)

**CARTE: ** L'aide mondiale au Japon. LA Times, 17 mars 2011.

Ports rayés de la carte: Les pertes du secteur maritime japonais atteindraient 10 milliards de dollars. MerEtMarine.com,18 mars 2011.

Tableaux comparatifs: "Séisme : le coût se chiffrera en dizaines de milliards", Le Figaro, Guillaume Guichard, 11 mars 2011.

La catastrophe au Japon pourrait coûter 235 milliards de dollars. Le Monde, A la Une, 21 mars 2011.

GDP to drop 0.2%: Daiwa Institute. Japan Times, 19 mars 2011.

Séisme au Japon : la fermeture des usines automobiles se prolonge. Challenge.fr, 22 mars 2011.

Timide redémarrage d'usines japonaises. La Tribune, 21 mars 2011.

Les entreprises reportent leurs embauches [Firms postpone grad recruitment activities]. Japan Times, 19 mars 2011.

« Le séisme au Japon sera-t-il aussi une catastrophe économique? Les possibles conséquences du tsunami et du tremblement de terre pour l’économie japonaise. » Lowrey, Annie (traduit par Bourguilleau, Antoine). Slate.fr. 13 mars 2011.

B. Un centre de la production industrielle mondiale à l’arrêt ?

« Japon : La 3ème économie mondiale tourne au ralenti ». Ouest-France. 15 mars 2011.

Vidéo : « L'économie du Japon à l'arrêt ». BFMTV. 14 mars 2011.

Broad range of Japan industries hurt by quake”. Takahashi, Yoshio. Marketwatch.com. 12 mars 2011.

GM : une usine US partiellement paralysée suite aux catastrophes survenues au Japon. Le blog Finance, 21 mars 2011.

La pénurie de composants japonais touche les usines de Peugeot-Citroën. La Tribune, 21 mars 2011.

La catastrophe japonaise affecte l'activité d'Adobe. Les Echos, 23 mars 2011.

Pannes logistiques au Japon. L'électronique particulièrement touchée. [« Les suites industrielles du séisme »]. France 2, 22 mars 2011.

Les pénuries de pièces détachées. [L’industrie toujours au ralenti au Japon], Usinenouvelle.com, 22 mars 2011.

L’industrie high-tech touchée par le séisme au Japon. Maxisciences.com, 21 mars 2011.

25% of national ethylene production disrupted by earthquake. Japan Times, 19 mars 2011.

Factbox: Japan quake impact on energy, commodities and ports”. Copyright 2011 Reuters. 15 mars 2011.

J apon : après le nucléaire, le gaz, Les Affaires, Hugo Joncas, 26 mars 2011.

Vidéo : « Hydrocarbures : Baisse brutale des cours du pétrole après le séisme au Japon ». Euronews. 11 mars 2011.

« Japon/séisme: la Russie augmente les livraisons d'hydrocarbures ». RIA Novosti. 13 mars 2011.

Le Japon inquiète l'industrie du luxe. Dernières Nouvelles d'Alsace, 24 mars 2011.

Séisme au Japon: l'hôtel Shangri-La de Tokyo ferme temporairement. Business Travel, 24 mars 2011.

C. De l'Asie à l'espace mondial : une onde de choc à relativiser ?

Les liaisons aériennes internationales vers Tokyo affectées, Businesstravel.fr, 7 avril 2011.

« Effondrement de la fréquentation touristique au Japon et extension du territoire de la radioactivité aux pays voisins du Japon ? », L’Express, 7 avril 2011 (Le risque de radioactivité inquiète les pays voisins du Japon)

Impact du séisme sur la croissance japonaise probablement "temporaire"; "impact limité" sur une économie régionale forte selon la Banque mondiale [Impact of quake on Japan’s growth likely to be ‘temporary’; ‘Limited impact’ on strong regional economy, says World Bank], East Asia and Pacific Economic Update, 21 mars 2011.

Les grands argentiers du G7 soutiennent le Japon pour contenir le yen. La Croix, Marie Dancer, 20 mars 2011.

SE Asia weighs gains, losses from 'quake'. Asia Times, Sara Schonhardt, 18 mars 2011.

« Après Tokyo, panique sur les Bourses mondiales ». TF1 News. 15 mars 2011.

Voir aussi :

Médias japonais

**Journaux japonais en ligne **

The Daily Yomiuri (le premier quotidien japonais, voir descriptif du Courrierinternational.com)

The Asahi Shimbun (un des grands quotidiens japonais, voir descriptif du Courrierinternational.com)

The Japan Times (le plus ancien des quotidiens Anglophones au Japon, voir descriptif du Courrierinternational.com)

Kyodo News, Japan’s leading news network

**Chaînes TV (en japonais) **

Tokyo Broadcasting System, TBS

NHK (l’unique groupe audiovisuel public japonais)

Cinéma

The China Syndrome, James Bridges (dir.), 1979.

Pluie noire, Shohei Imamura (dir.), 1989

Hiroshima mon amour, Alain Resnais (dir.), 1959

Ponyo sur la Falaise, Hayao Miyazaki (dir.), 2007

Inside job, Charles Ferguson (dir.), 2010

Akira, Katsuhiro Ôtomo (dir.), 1998.

Littérature:

Murakami, Haruki. Après le tremblement de terre, Ed. Belfond – domaine étranger, 1995, 157 p.

Hadfield, Peter. Tokyo séisme. 60 secondes qui vont *changer le monde. * Ed. Autrement, 1992, 150 p.

Emissions Planète terre :

« La mégalopole japonaise ». France Culture, Planète terre. Invités : Augustin Berque, Philippe Pelletier. 24 janvier 2007.


« La ville vulnérable : guerre, guérilla et catastrophe ». France Culture, Planète terre. Invité : Michel Lussault. 8 octobre 2008.


« Le catastrophisme est-il durable? ». France Culture, Planète terre. Invité : Yves Citton, professeur de littérature française du 18° siècle. 24 juin 2009.

(Voir aussi: La passion des catastrophes, Yves Citton. La Revue Internationale des Livres et des Idées, 18/03/2009).


« Les risques volcaniques au Japon ». France Culture, Planète terre. Invitée : Marie Augendre. 21 janvier 2009.


"Les sociétés face aux risques naturels : Haïti 10 semaines après le séisme. 3 questions à Jean-Marie Théodat". Entretien avec Jean-Marie Théodat, maître de conférences en géographie à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et chercheur au laboratoire de géographie PRODIG. Globe, le blog de Planète terre.

"Les sociétés face aux risques naturels: Concepcion (Chili) 1 mois après le séisme. 3 questions à Alain Musset". Entretien avec Alain Musset, géographe, directeur d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences sociales. Sur Globe, le Blog de Planète terre, 28 mars 2010.

Sur le site de France Culture:
--> En quête de science, le blog de Michel Alberganti, producteur de l'émission Science publique sur France Culture. ** **Dont: Pourquoi la centrale de Fukushima est-elle la seule défaillante? 22 mars 2011. **--> Les Idées claires du 21 mars 2001 sur la société du risque, chronique quotidienne de Julie Clarini sur France Culture. **
--> Semaine spéciale du 28 mars au 1er avril: tous les jours à 14h dans les émissions "Questions de sciences", une série d'éclairage pour comprendre et mettre en perspective les catastrophes qui frappent le Japon et les problèmes qu'elles soulèvent.
--> Dossier multimédia d'Eric Chaverou, de l'équipe web de France Culture

Et:

Février 2006 :Irrésistible ascension de l’Asie - Le monde vu de Tokyo. L’Atlas du Monde diplomatique.

Le dossier pluridisciplinaire du café pédagogique.

Clioweb, le blog. Japon: le regard des géographes.

L'atlas du Japon (2008, Ed. Autrement) :

Atlas du Japon
Atlas du Japon

Atlas du Japon ©Philippe Pelletier, Ed. Autrement