Publicité

Jean-Claude Carrière : "Peut-être y-a-t-il du bon dans l'idée d'une culture en zig-zag"

Jean-Claude Carrière au 59ème Festival du film de Saint-Sébastien (Espagne) le 19 septembre 2011.
Jean-Claude Carrière au 59ème Festival du film de Saint-Sébastien (Espagne) le 19 septembre 2011.
© Getty - Calude Medale/Corbis

1996. Cinquième et dernier entretien de la série "A voix nue" avec Jean-Claude Carrière qui parle des contraintes dans l'écriture de scénarios et aborde la question de l'érotisme au cinéma.

Dans ce dernier épisode de la série "A voix nue" avec Jean-Claude Carrière, celui-ci explique comment se passe l'écriture d'un scénario, à quelles contraintes budgétaires il doit penser quand il écrit chaque scène et à quel objet final ce scénario doit ressembler pour que chaque lecteur potentiel de l'équipe de tournage et de production y trouve son compte.

Un scénario qui est destiné à devenir un film, comment le lire ? Evidemment, il ne faut pas le lire comme une oeuvre littéraire. [...] Pour lire un scénario, il faut être cinéaste. Il faut pouvoir y rajouter le film et ça c'est d'une difficulté inouïe.

Publicité

"A voix nue" avec Jean-Claude Carrière 5/5. Diffusion du 05/04/1996

28 min

Après avoir abordé différents metteurs en scène aux exigences de travail si singulières, Jean-Claude Carrière évoque l'érotisme au cinéma à travers les films de Luis Buñuel auxquels il a collaboré, "Le journal d'une femme de chambre" et "Belle de jour", où tout est suggéré. "Ce que je déteste dans un film de fiction, c'est un couple qui prétend faire l'amour, qui fait semblant, c'est toujours épouvantable", regrette-t-il.

Si on s'arrête sans montrer, on peut être tout simplement plat, on peut ne rien montrer et ne rien suggérer. Il faut que l'image que l'on montre, que l'on présente accompagnée de sons, puisse permettre aux spectateurs qui le désirent, d'aller plus loin, de remonter les jupes plus haut. Mais de le faire eux-mêmes sans qu'on leur impose cette vision.

  • "A voix nue" 5/5
  • Première diffusion le 05/04/1996
  • Producteur : Lucien Attoun
  • Réalisation : Nicole Salerne
  • Indexation web : Odile Dereuddre, de la Documentation de Radio France
  • Archive INA - Radio France