Jean Daniel : "J'ai toujours préféré le romanesque au péremptoire"

Publicité

Jean Daniel : "J'ai toujours préféré le romanesque au péremptoire"

François Mitterrand et Jean Daniel sur la Grande Muraille de Chine en février 1981 pendant une visite officielle.
François Mitterrand et Jean Daniel sur la Grande Muraille de Chine en février 1981 pendant une visite officielle.
© AFP - Michèle Bancilhon

2008. Neuvième entretien de la série "Un été avec Jean Daniel" dans lequel le journaliste revient sur sa relation ambivalente avec François Mitterrand, aborde avec sincérité la question de la fascination du pouvoir et répond au certain narcissisme dont on l'accuse parfois.

Dans le neuvième entretien de la série "Un été avec Jean Daniel", le journaliste revient sur sa relation avec François Mitterrand, notamment leur rencontre à Latche, sa résidence dans les Landes, peu après les législatives de 1978 perdues par la gauche :

Je suis arrivé donc à Latche et la première personne que j'ai vue c'est Danielle Mitterrand, sa femme, qui m'a fait la gueule, tout de suite. Alors je me dis mais pourquoi il m'invite ? Je n'étais pas intimidé du tout. [...] Et François Mitterrand arrive dans sa bergerie, dans son costume un peu de faux paysan, comme ça avec ses bottes pour aller dans les marais. 

Publicité

Il poursuit ses propos sur François Mitterrand et sa redoutable "stratégie de séduction" :

Mon ton dans mon souvenir s'est peu à peu adouci dans la mesure où je n'étais pas venu en ennemi et dans la mesure aussi où la séduction opérait. A quoi sont sensibles les auteurs ? A leurs œuvres. Comment les séduire? Quand on montre qu'on les a lues avec une attention considérable. Et bien il avait tout lu et il pouvait citer : vous êtes désarmé à ce moment-là. [...] C'est fini, vous n'avez plus de défense. Il savait faire cela de manière extraordinaire.

"Un été avec Jean Daniel" (9) diffusé sur France Culture le 23/08/2008.

59 min

Vous voulez savoir pourquoi je vous ai fait venir, dit-il [François Mitterrand] en riant, s'esclaffant de mon exaspération tout en étant étonné que j'ose tout de même la témoigner. Il m'a dit "Vous ne croyez pas qu'il serait temps pour un homme comme vous de servir l’État ?" C'est une très belle formule par laquelle on propose à des gens d'entrer au gouvernement quand on n'est pas Sarkozy... Je suppose que quand Sarkozy offre une situation, il n'appelle pas ça comme ça...

Mitterrand propose ainsi de faire de Jean Daniel un ambassadeur en Afrique, offre que celui-ci considère quand même comme étant "une offre compromettante".

A ce propos, Jean Daniel réfléchit au pouvoir et à la fascination qu'il exerce. Face à un homme puissant, il se dit surtout fasciné par le "destin qu'il a eu" mais pas par le "pouvoir qu'il possède". En ce qui concerne les honneurs , il tient à les distinguer des "distinctions". Autant pour les premiers et son corollaire du "décorum", du "privilège", sa "nature s'y refuse spontanément", il dit pour cela n'avoir "pas d'efforts à faire". Pour les distinctions, il y voit comme "une distraction... on ne croit pas aux paroles mais la musique est plutôt douce".

L'entretien se clôt sur son narcissisme supposé à travers ses récits autobiographiques. Jean Daniel le distingue de la vanité. "Le narcissisme chez moi , ça s'est toujours accompagné d'une curiosité passionnée pour les autres" estime-t-il. Il va jusqu'à affirmer : "J'ai l'impression d'être maître de mon inconscient". Pour lui, "l'heure des bilans est toujours venue" explique-t-il et il y voit une "carrière plutôt riche" entachée malgré tout par des "choses regrettables".

Très tôt, adolescent, j'ai hérité de Gide le goût de l'introspection, c'est-à-dire de l'autoanalyse, non pas de l'examen de conscience parce qu'il y a une dimension morale, mais de la curiosité vis-à-vis de ce qu'on ressent et de ce qu'on rappelle de se raconter. Ça va de paire avec une curiosité assez extraordinaire, plus importante que chez les autres. J'adore écrire sur mes souvenirs, mon passé, mes récits mais je déteste parler. J'aime écouter les autres et écrire sur moi.

  • "Un été avec Jean Daniel" 9/10
  • Première diffusion le 23/08/2008
  • Producteur : Dominique Rousset
  • Réalisation : Pascale Rayet
  • Indexation web : Odile Dereuddre, de la Documentation de Radio France