Publicité

Jean-Louis Trintignant : "Je rêve maintenant d’être Matisse"

Jean-Louis Trintignant dans "L'oeil écarlate", en 1992.
Jean-Louis Trintignant dans "L'oeil écarlate", en 1992.
© Sipa

2004. Dans le troisième épisode de l'entretien avec Jean-Louis Trintignant diffusé dans l'émission "A voix nue" en 2004, le comédien nous fait part de son adoration pour l'oeuvre de Shakespeare et revient sur le phénomène Bardot avec qui il a tourné "Et Dieu créa la femme".

Troisième volet de la série "A voix nue" qui lui est consacré, dans lequel Jean-Louis Trintignant revient sur le succès du film "Et Dieu créa la femme", qu'il confie n'avoir pas trop aimé. Acteur à la mode, il pense rétrospectivement qu'il représentait alors un type de "sous Marlon Brando" et que c'est la raison pour laquelle on l'a choisi. Il reconnaît quand même être content d’avoir participé au phénomène Brigitte Bardot. Il révèle combien Roger Vadim était quelqu’un de très généreux et sympathique :

Ce n’était pas un salaud, c’était un mec merveilleux.

Publicité

Il confie avoir un très mauvais souvenir de son service militaire. Il se souvient avec indignation des discours officiels pacificateurs pour qualifier la guerre d’Algérie. Cette période l’a démoli, il ne se sentait alors plus la force de redevenir comédien. Il considère que c'est sa collaboration pendant plusieurs années autour d’Hamlet avec le metteur en scène Maurice Jacquemont qui l’a remis en selle.

Trintignant explique ce qu’il éprouve quand il lit et relit Hamlet. Il estime qu’il n’en aura jamais fait le tour. Il avoue qu’il a été un peu déçu par Le Roi Lear  et ne se sent plus de toute façon l’énergie pour rejouer sur scène du Shakespeare. Il se contente d’être spectateur. Il pense de plus en plus que l’on peut faire du théâtre sans faire de spectacle.

"A voix nue" 3/5 avec Jean-Louis Trintignant le 07/07/2004 sur France Culture.

23 min

C’est magnifique, c’est sublime, on peut passer toute une vie avec Hamlet . Même s'il y a longtemps que j’ai renoncé à le jouer,  je continue à le relire, à me dire que je n’avais pas compris ça… C’est sublime, pendant toute une vie, d'y penser.

  • "A voix nue" avec Jean-Louis Trintignant 3/5
  • Première diffusion le 07/07/2004
  • Productrice : Armelle Héliot
  • Réalisation : Didier Lagarde
  • Indexation web : Odile Dereuddre, de la Documentation de Radio France