Publicité

Jean-Louis Trintignant : "Je suis toujours resté méridional"

Jean-Louis Trintignant en novembre 2014 à Alès.
Jean-Louis Trintignant en novembre 2014 à Alès.
© Maxppp - Alexis Bethune/Le Midi Libre

2004. Jean-Louis Trintignant revient sur son enfance et ses débuts au théâtre dans le premier épisode de cette série "A voix nue" de 2004.

Dans ce premier entretien d’ "A voix nue" enregistré au restaurant "Le 9" à Nîmes, Jean-Louis Trintignant exprime son plaisir d’être retourné vivre dans le Sud de la France. Il confie se sentir profondément méridional. Evoquant son enfance, il se souvient avec précision du jardin de la maison familiale, bien plus que des pièces d’ailleurs. Il évoque aussi ses amis des premières années :

J’étais assez estimé par mes petits camarades parce que j’étais celui qu’on craignait physiquement […] J’étais très teigneux et bagarreur.

Publicité

Jean-Louis Trintignant dépeint sa mère comme une femme passionnée par la tragédie. Il la suivait au théâtre tous les étés à Bagnols-sur-Cèze. Il raconte qu'elle aurait souhaité avoir une fille et qu'elle l'habillait en fille jusqu’à l’âge de sept ans.

Concernant sa vocation pour le théâtre, il raconte avoir eu une révélation le 11 décembre 1949 à Aix en Provence en voyant jouer Charles Dullin le rôle d’Harpagon dans L'Avare. Il se considère comme un enfant de Charles Dullin. Même s'il dit y retourner "avec un grand bonheur", le quart d’heure qui précède la levée du rideau lui semble "épouvantable".

De son métier de comédien, il raconte avoir appris à "ne pas avoir de certitude, [à] se remettre en question et s’émerveiller". Lui qui revendique d'avoir gardé une âme d’enfant estime que c’est essentiel pour jouer.

"A voix nue" avec Jean-Louis Trintignant le 05/07/2004 sur France Culture

23 min

Je crois qu’on aime quelqu’un d’autre parce qu’on le rencontre au bon moment. Même si c’est une passion exceptionnelle, c’est le hasard qui fait que c’est une passion exceptionnelle.

  • "A voix nue" avec Jean-Louis Trintignant 1/5
  • Première diffusion le 05/07/2004
  • Productrice :  Armelle Héliot
  • Réalisation : Didier Lagarde
  • Indexation web : Odile Dereuddre, de la Documentation de Radio France