Publicité

Jean Vilar : "Un jeune artiste détruit ce qu'il a adoré et adore quand même plus tard ce qu'il voulait détruire "

Jean Vilar répétant "Antigone" au TNP en 1960
Jean Vilar répétant "Antigone" au TNP en 1960
© Sipa - Universal Photo

1997. En 1966, France Culture enregistrait des entretiens entre Agnès Varda et Jean Vilar qui ont été diffusés dans le cadre de la série "A voix nue" en 1997. Dans ce dernier épisode, Jean Vilar s'explique sur les rapports entre un régisseur et ses comédiens et réfléchit à l'avenir du théâtre populaire.

Au cours de ce cinquième entretien au micro d'Agnès Varda enregistré en 1966 et diffusé en 1997 dans la série "A voix nue", Jean Vilar s'explique sur le fait qu'il ait choisi de s'appeler régisseur et non metteur en scène : "Parce que je trouve le mot régisseur bien plus beau et plus ancien et plus vrai et plus juste dans son sens que metteur en scène qui ne veut pas dire grand chose."  Il analyse ses rapports avec les comédiens qu'il considère comme "des objets" mais à qui il donne une grande liberté : "Il fallait que tout de suite eux-mêmes aient le culot de proposer quelque chose dans leurs rôles."

En tant que metteur en scène, il se refusait de modifier la distribution des rôles même s'il ressentait une erreur dans ses choix, c'est une question de parole et d'engagement de sa part. Pour l'avenir du théâtre populaire, il appelle à un théâtre hors les murs, comme des lectures dans les banlieues : "Nous nous appelions populaire, et s'en tenir simplement à des représentations dites populaires m'a toujours paru une chose importante certes, la première chose à faire bien sûr, mais pas suffisante."

Publicité

Jean Vilar "A voix nue" 5/5 le 11/07/1997

24 min

S'adresser à un public populaire est une des choses les plus difficiles qui soit. Je me rendais compte que par rapport à tout ce qu'il y a à faire du point de vue de la culture populaire, les rapports entre ce qu'il faudrait faire et ce que nous avions fait était infime. Tout ce qu'il restait à faire était vraiment considérable.

  • "A voix nue" avec Jean Vilar 5/5
  • Première diffusion le 11/07/1997
  • Producteur : Agnès Varda
  • Réalisation : Marie-Andrée Armynot
  • Indexation web : Odile Dereuddre, de la Documentation de Radio France
  • Archive INA - Radio France