Publicité

Jeanne d'Arc, la pucelle tant convoitée

Par
Jeanne d'Arc et ses multiples tentatives de récupération politique
Jeanne d'Arc et ses multiples tentatives de récupération politique
© Radio France

Vidéo . Des suffragettes à l'Église catholique en passant par le gouvernement de Vichy ou le mouvement LGBT, Jeanne d'Arc aura été de toutes les luttes (ou presque). Petit florilège des multiples tentatives de récupération politique dont elle a été l'objet.

Les socialistes - XIXe

Alors qu’elle était tombée dans l’oubli, elle est réhabilitée par l’historien Jules Michelet. Sous sa plume elle devient la 1ère à défendre la nation. La gauche républicaine et laïque s’empare de cette figure brûlée par l’Église, fille du peuple et abandonnée par le roi

Publicité

L’Église - Fin XIXe, début XXe

1869 : le processus de canonisation de la pucelle d’Orléans est lancé, mais il faudra attendre 1909 pour que Jeanne d’Arc soit béatifiée et 1920 pour sa canonisation. Elle devient un symbole de la chrétienté luttant pour sa foi et se pliant aux ordres de Dieu.

Les féministes - début XXe

En plein combat pour le droit de vote des femmes en Angleterre, Jeanne d’Arc devient une égérie de la WSPU (Women’s Social and Political Union). C'est-à-dire des suffragettes. Symbole féminin mais surtout guerrière luttant contre le gouvernement anglais et pour la liberté. Un symbole féministe qui dure encore.

De Gaulle - Seconde Guerre mondiale

En délivrant la France de l’occupant anglais, Jeanne d’Arc est devenue une figure de la résistance. Elle incarne aussi des qualités revendiquées par le Général de Gaulle comme sa capacité à rassembler, sa droiture et son intégrité.

Vichy -  Seconde Guerre mondiale

Jeanne d’Arc est aussi l'emblème de l’Ancien Régime, son image est celle d’une femme pieuse et monarchiste. Le gouvernement de Vichy utilise son image à des fins de propagande.

Le Front National - années 1980

Si une fête nationale en l’honneur de Jeanne d’Arc existe depuis 1920, c’est en 1979 que le FN participe pour la première fois à un rassemblement en l'honneur de la pucelle. À partir de 1988 le FN décide de lui rendre hommage et de défiler seul le 1er mai. Pour Jean-Marie Le Pen, Jeanne d’Arc est celle qui a chassé "les envahisseurs" anglais, elle est également un symbole des "racines chrétiennes de la France".

Le mouvement LGBT - années 1990

Elle a brisé les codes du genre alors qu’au XVe siècle, la soumission des femmes est la norme. Depuis les années 1990 Jeanne d’Arc avec ses cheveux courts et ses tenues d’homme est devenue l’une des premières icônes "queer". Une femme travestie qui a changé l’histoire de France.