Publicité

"Jobs à la con", Marielle Franco, glie, Pouchkine : la Session de rattrapage

Par
Occupy Wall Street, une tempête de neige, Rimbaud
Occupy Wall Street, une tempête de neige, Rimbaud
- Getty

Sélection. Retrouvez chaque samedi la sélection hebdomadaire des programmes de France Culture à réécouter.

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir chaque semaine la Session de rattrapage par email

Bonjour à toutes et à tous,

Publicité

le 20 mars, journée internationale de la francophonie, France Culture se faisait observatoire de la langue française, voyageant depuis les bancs de l'Académie ("métropole rigide de la langue ?"), jusque dans les sphères du "parler jeune" (mais savez-vous seulement ce que signifient "gnafou", "michto", "stave" ?), en passant par le bureau du rassurant linguiste Bernard Cerquiglini ("Il n'y a pas plus d'anglicismes aujourd'hui qu'il y a 50 ans"). De son côté, Emmanuel Macron présentait un plan pour le français et le plurilinguisme dans le monde, abordant notamment le thème de l’éducation, et plus particulièrement en Afrique. Comment alors ne pas mettre en débat dans Du Grain à moudre cette délicate question : la francophonie est-elle un instrument de domination, et doit-on voir dans cette institution un instrument néocolonial ? Belles écoutes dans la langue de Molière ! Hélène Combis-Schlumberger

COMPRENDRE

Des manifestants du mouvement Occupy Wall Street à Manhattan en septembre 2011
Des manifestants du mouvement Occupy Wall Street à Manhattan en septembre 2011
© Getty - Ramin Talaie

“Jobs à la con”. Il se considère comme anarchiste depuis l'enfance et a été l'une des figures d'Occupy Wall Street. Son rôle ? Donner une voix aux perspectives qui ne sont pas prises au sérieux : "J’utilise les outils de la pensée pour répondre aux questions des personnes qui tentent de changer le monde". David Graeber est anthropologue, économiste, militant altermondialiste, et nous l'avons rencontré. ( L'Invité des Matins, 15 min)

Martyre de la politique sécuritaire. Noire, lesbienne, et militante LGBT, elle incarnait les combats d’une partie minorée de la population brésilienne. Le 14 mars, la conseillère municipale de Rio de Janeiro Marielle Franco était assassinée de quatre balles dans la tête. Elle menait une campagne active contre les violences policières souvent impunies à Rio de Janeiro. ( Les Enjeux internationaux, 10 min)

"Never again" Une gigantesque manifestation doit avoir lieu ce week-end à Washington, et dans plus de 700 villes des Etats-Unis, pour réclamer un plus grand contrôle des armes à feu dans le pays. Ce sont des lycéens de Parkland, en Floride, qui sont à l’origine de cette mobilisation. En colère depuis qu'un ancien élève a tué au fusil d'assaut dix-sept d'entre eux le 14 février. ( Le Magazine de la rédaction, 56 min)

APPRENDRE

Rimbaud en octobre 1871, à 17 ans
Rimbaud en octobre 1871, à 17 ans
- Etienne Carjat

Rimbaud philosophe. "Là, je bois de l'eau toute la nuit, je ne vois pas le matin, je ne dors pas, j'étouffe", se confie ainsi le poète à son ami Ernest Delahaye en juin 1872 : il manque de tout, d'argent, d'eau et de nourriture. La soif et la faim, c'était l'un des thèmes de la semaine que France Culture et Adèle Van Reeth consacraient à Rimbaud. ( Les Chemins de la philosophie, 59 min)

Un homme, un vrai. Une brute stupide, Néandertal ? De nombreuses découvertes ont mis en lumière ses impressionnantes capacités cognitives, qui lui ont permis de s’adapter et de survivre pendant près de 350 000 ans en Eurasie. ( L’Invité des Matins, 2x20)

Un peu gliant, mais appétissant. Saviez-vous qu’à l’intérieur de votre cerveau, il y a un autre cerveau ? Une autre moitié du cerveau en quelque sorte, qui a été négligée pendant des années... Il s’agit de la glie, que l’on pensait être une simple "colle à neurones", inerte. ( La Méthode scientifique, 59 min)

(RE)DÉCOUVRIR

Tempête de neige
Tempête de neige
- Nikolai Sverchkov, 1888

Dans La Tempête de neige avec Pouchkine. Nous sommes en 1811. Maria Gavrilovna et Vladimir Nikolaïevitch sont amoureux. Ils décident de se marier en dépit de l'opposition des parents de la jeune fille, et imaginent un moyen de se rendre discrètement à l'église, chacun de leur côté. En chemin, Vladimir est pris dans une tempête de neige. Une lecture d'Alexandre Pouchkine… Sortez couvert ! ( Les Nuits de France Culture, 55 min)

La Syrie, feu, sang… et poésie : "Je compte sur mon coeur les femmes qui sont allées à la rencontre de l'amour dans les rues, puis... à un instant perdu, les balles affluent par les fenêtres, et la terre se noie dans un deuil sans fond." Nazih Abu Afash. La Syrie est en train de disparaître en tant que pays. Mais la poésie n'est pas inscrite dans un temps et un lieu circonscrits. ( Jacques Bonaffé lit la poésie, 4x3 min)

Un joli coup de pastel. Il dessine au pastel gras qui, pour lui, "se rapproche de la peinture". Et ses oeuvres ont toutes pour unique sujet la maison dans laquelle il vit : le couloir du rez-de-chaussée, son atelier et espace de vie sous les toits, le grenier, l’appentis... Bienvenue dans l’environnement coloré de Mathieu Cherkit. ( Les Carnets de la création, 5 min)

LA CITATION

Cette semaine, la citation est de Robert Littell, venu parler sur notre chaîne du poète résistant russe Ossip Mandelstam, auteur du fameux Epigramme contre Staline. ( La Grande table, 28 min)

Dans les années 1930, Mandelstam vivait dans la terreur. Il gardait une petite sacoche sur son lit au cas où il serait arrêté dans la nuit. Sa femme Nadejda mémorisait les poèmes de son mari pour les sauver de la censure.

C'est le printemps ! Mais y entendrons-nous encore des chants d'oiseaux ? Des études du CNRS et du Museum d'histoire naturelle révèlent combien la biodiversité a pris du plomb dans l'aile ces vingt dernières années : près d'un tiers des passereaux, notamment des oiseaux de plaine, ont disparu de nos campagnes. "Alouette, gentille alouette…" A la semaine prochaine !