Publicité

Jul, l'extraterrestre du rap français

Par
Pochette de l'album Extraterrestre
Pochette de l'album Extraterrestre
- Label d'or et platine

L’ovni marseillais Jul revient avec un 25e album. Sorti dans les bacs le 3 juin dernier et disque d’or 8 jours à peine après sa sortie, "Extraterrestre" connaît un succès éruptif. Le plus gros vendeur de l'histoire du rap français vient de livrer son album estival de 2022. Que faut-il en penser ? 

Auteur de deux albums par an depuis 2014 et chef de son propre label, le rappeur phocéen était à l'honneur de "La Grande Table critique" ce vendredi 24 juin 2022.

On l'appelle l'ovni...

Nos critiques Olivier Lamm, journaliste chez Libération et Philippe Azoury, journaliste et auteur, ont débattu du nouvel album du plus gros vendeur de l’histoire du rap français. Avec la bagatelle de plus de 4 millions de disques vendus depuis le tube Bande organisée, que faut-il penser d’Extraterrestre, disque signé par le prolifique rappeur ?

Publicité

Phénomène absolu de la pop urbaine, Jul fait désormais partie du folklore de la ville de Marseille avec un nouvel album tout droit sorti du cosmos. Sur la pochette du disque, le rappeur se tient debout, torse nu, casquette vissée sur la tête, face à un alien luminescent, de quoi intriguer les auditeurs. Avec 20 titres, tous empreints d’une étrange musicalité, la menace d'Extraterrestre résiderait dans le plaisir que l'on prend à écouter l'album...

  • Les avis de nos critiques :

Avec des mélodies simplistes, des paroles mal construites et des confidences juvéniles, la musique de l’artiste serait en fait un paradoxe pour Olivier Lamm. Si cette recette musicale peut sembler sonner faux et être un véritable repoussoir pour les néophytes, c'est pourtant là que résiderait toute la substantifique moelle de sa musique.

"Il y a un génie de Jul et en même temps dans ce génie, il y a le fait de faire des disques médiocres." Olivier Lamm

Médiocre ? Cet album le serait, ou du moins en partie, confie le journaliste de Libération. Mais ne trouverait-on pas dans cette médiocrité assumée un certain plaisir ? Dans cette hyper conscience de prendre à rebours tout ce que l'on peut reprocher au rappeur ?

Cette certaine laideur plastique dans ses chansons, cette fainéantise dans l'écriture et dans la composition musicale ainsi que cette obsession commerciale, rendent Jul inattaquable dès lors que l’artiste phocéen en a fait sa revendication et sa force.

Jul en concert au Vélodrome de Marseille le 4 juin 2022
Jul en concert au Vélodrome de Marseille le 4 juin 2022
© Maxppp - Nicolas Vallauri

Car Jul est - au côté de Johny Hallyday - l’artiste ayant vendu le plus de disques à travers l’Hexagone. Que l’on apprécie ou non sa musique, il est une énigme. Si l’on ne sait pas forcément d’où sa musique provient ni même où elle va, selon Philippe Azoury, l'artiste se consacre pleinement à son travail.

"Il ne fait que travailler et il faut combler le fait qu'il n'a plus de vie. Mais malgré tout, il nous raconte quelque chose." Philippe Azoury

Des rythmes simples mais dansants, il y aurait quelque chose d’archaïque dans la musique du rappeur, d’où sa complexité à la définir. À travers un beat décalé - devenu sa marque de fabrique - Jul a réussi à former une écume socio-culturelle dans laquelle les gens se reconnaissent, affirme le journaliste et auteur.

Une écume qui aura eu raison de son succès. Entouré de sa couronne de rappeurs marseillais que l’on retrouve dans le Classico organisé, le phénomène Jul a généré un véritable engouement musical outre-Méditerranée. Mais alors qu'est-ce que la révolution Jul ?

Une révolution esthétique et de fait culturelle, qui ne saurait laisser indifférent... et oui, rien que ça ! D'ailleurs nos deux critiques s’accordent sur le fait que l’album Extraterrestre, porte son nom à la perfection.

Et maintenant, à vous de vous faire votre avis !

Écoutez ou réécoutez l'ensemble des critiques à propos du disque Extraterrestre de Jul dans le studio de La Grande Table critique ⬇️

32 min