Publicité

L’anthropologie anarchiste

Par
Manifestation pour une réelle démocratie
Manifestation pour une réelle démocratie
© Getty - Emma Espejo

L’anthropologie anarchiste pose à travers des études de cas concrets la question très actuelle, sinon aiguë, du pouvoir et des inégalités, ou plus exactement de leur contrôle et de leur refus par un certain nombre de sociétés anciennes ou récentes.

Si l’anthropologie sociale a toujours été parcourue par des courants, certains tour à tour longtemps dominants (fonctionnalisme,  structuralisme, postmodernisme), l’anthropologie dite anarchiste connaît actuellement un succès certain, en particulier auprès du public. Si ce courant est aujourd’hui principalement anglo-américain (Marshall Sahlins, James  Scott, David Graeber), on peut le faire remonter au Français Pierre Clastres, prématurément disparu, tandis qu’il et aussi attesté en Espagne (Alfredo Gonzalez-Ruibal) ainsi qu’en Allemagne (Christian Sigrist). On se propose dans cette conférence de présenter d’une part ces différents auteurs, d’autre part de montrer les enjeux de ce courant, les sociétés sur lesquelles ils s’appuient, et finalement les leçons, optimistes ou pessimistes, que l’on pourrait en tirer pour l’avenir de nos propres sociétés.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Une conférence enregistrée en octobre 2019.

Publicité

Jean-Paul Demoule, professeur émérite d’archéologie à l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne, membre honoraire de l’Institut universitaire de France et ancien président de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), auteur notamment de Une histoire des civilisations – Comment l’archéologie bouleverse nos connaissances (2018, en collaboration), Trésors ! Les petites et grandes découvertes qui font l’archéologie (2019).

30 min
43 min