Publicité

L'écrivain et éditeur Jean-Claude Lattès est mort

Par
Jean-Claude Lattès en 2012
Jean-Claude Lattès en 2012
© AFP - Patrick Fouque

Disparition. Il avait quitté l'édition il y a une trentaine d'années pour se consacrer lui-même à l'écriture de romans historiques. L'homme de lettres Jean-Claude Lattès est mort, à l'âge de 76 ans.

Il a édité de nombreux succès littéraires, comme Un Sac de billes, de Joseph Joffo, en 1973, dans la maison d'édition qu'il a fondée et qui porte encore aujourd'hui son nom : "Jean-Claude Lattès". On a appris sa mort, à l'âge de 76 ans, ce dimanche.

Au début des années 1990, l'éditeur-écrivain quitte sa maison pour se consacrer à l'écriture de romans historiques. 

Publicité

En 2012, sur France Culture, Jean-Claude Lattès évoque son rapport à l'écriture et à l'histoire, à l'occasion de la parution de son ouvrage "Le Dernier Roi des Juifs" (Editions du Nil). Au micro d'Augustin Trapenard, dans son émission littéraire "Le Carnet d'or", il évoque notamment le rapport singulier entre littérature et histoire (1 minute 48) : 

Jean-Claude Lattès sur le genre du roman historique

1 min

On peut aborder l'Histoire de mille manières. L'écrivain a toute liberté (...) Ce que j'ai écrit n'est pas un roman, mais une mise en scène. Je cherche à raconter de la façon la plus vive possible. 

L'importance de l'Histoire pour celui qui se définit comme "passeur"

Toujours dans l'émission Le Carnet d'or, aux côtés de Catherine Clément et de Jean-Christophe Rufin, Jean-Claude Lattès explique en quoi l'Histoire lui importe en tant qu'elle est "toujours un miroir pour le présent" (1 minute) : 

Jean-Claude Lattès sur l'histoire

59 sec

Ecoutez aussi Jean-Claude Lattès lors d'un entretien d'une heure que lui consacrait Frédéric Lenoir dans son émission "Les Racines du ciel", en 2012. Celui qui avait été journaliste et critique littéraire y parle en particulier de son héros, Agrippa, "le dernier roi des Juifs" :