Publicité

L’histoire retrouvée d’un village français du XIXe siècle

Par
"Les Raboteurs de parquet" par Gustave Caillebotte, 1875, Musée d'Orsay
"Les Raboteurs de parquet" par Gustave Caillebotte, 1875, Musée d'Orsay
- Wikimedia Commons

En 1880, dans les Hautes-Alpes, un menuisier cache un récit autobiographique sous le plancher qu’il était en train de poser dans un château. Sachant qu’il ne sera pas lu avant cent ans, il se livre et n’épargne personne dans le village, offrant une peinture acérée des mœurs de son temps.

En 1880, dans les Hautes-Alpes, un menuisier cache un récit autobiographique sous le plancher qu’il était en train de poser dans un château. Sachant qu’il ne sera pas lu avant cent ans, il se livre et n’épargne personne dans le village, offrant une peinture acérée des mœurs de son temps. Une fois les phrases transcrites, l’enquête a pu commencer. Elle a révélé qui était le personnage qui avait ainsi voulu livrer son témoignage à la postérité, mais aussi dans quel environnement il évoluait. Il s'appelait Joachim.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Une conférence enregistrée en mars 2018, dans le cadre du cycle "Les grandes voix".

Publicité

Jacques-Olivier Boudon, professeur d’histoire contemporaine à Sorbonne Université.

La Fabrique de l'Histoire
52 min