Publicité

L’histoire, un alibi ?

Par
Archives
Archives
© Getty - Michael Prince

La conservation intégrale des documents sous prétexte d’écrire l’Histoire est-elle une illusion ? Et qu’en est-il à l’heure de l’archivage numérique massif, des contraintes qu’il impose et des moyens qu’il demande ?

En 1986, la revue "Traverses" publia dans un numéro sur "L’Archive" l’article de Michel Melot intitulé "Des archives considérées comme une substance hallucinogène" qui suscita des débats, notamment à l’École des chartes. Il fut le premier surpris, ayant écrit cet article comme un plaisant paradoxe. Il s’agissait de montrer l’illusion d’une conservation intégrale des documents sous prétexte d’écrire l’Histoire. Qu’en est-il à  l’heure de l’archivage numérique massif, des contraintes qu’il impose et des moyens qu’il demande ?

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Une conférence enregistrée en mars 2021.

Publicité

Michel Melot, archiviste paléographe, ancien directeur de l’Inventaire général du patrimoine culturel

Olivier Poncet, professeur d’histoire des institutions, diplomatique et archivistique modernes à l’École nationale des chartes.

À réécouter : Bicentenaire de l'École des chartes, les archives n’ont pas pris une ride !