Publicité

L'Homme de Néandertal au pied des Pyrénées

Par
L'Homme de Néandertal
L'Homme de Néandertal
© Getty - manx_in_the_world

Dès le début du XXe siècle, les premiers préhistoriens ont été attirés par le massif calcaire de Montmaurin-Lespugue, au sud-ouest de Toulouse où la fameuse Vénus préhistorique, dite "Vénus de Lespugue", conservée au Musée de l'Homme, a été mise au jour en 1922.

Le 18 juin 1949, la découverte, dans une anfractuosité dite "La Niche", d’une mandibule humaine nettement archaïque par sa morphologie a eu un retentissement international.  En 2020, une équipe de scientifiques, coordonnée par le Muséum, revient sur le terrain, avec l’objectif de préciser le cadre chrono-stratigraphique des occupations humaines dans les différentes cavités et de reprendre la fouille archéologique dans la grotte de Coupe-Gorge. De nombreux vestiges ont été révélés au cours de cette première campagne dont une dent qui pourrait être celle d’un Néandertalien ayant vécu au début de la dernière glaciation, soit il y a environ 70 000 ans.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Une conférence enregistrée en février 2021.

Publicité

Amélie Vialet, paléoanthropologue, maître de conférences au Muséum national d’Histoire naturelle.

8 min
28 min