Publicité

L'image en danger - L'iconoclasme numérique à l'assaut des pouvoirs de l'image

Par

André Gunthert, spécialiste de culture visuelle. maître de conférences, EHESS Lundi 22 avril 2013, Théâtre de la Commune, Aubervilliers

La révolution de la photographie numérique est loin d’être achevée. L’étape la plus récente de l’évolution des pratiques est aussi la plus décisive. Nous assistons à un changement en profondeur du paradigme photographique, particulièrement visible à travers les usages communicants de l’image, qui jouent un rôle décisif dans la nouvelle écologie de la conversation numérique. À la manière du dessin de presse, la réappropriation ludique de formes officielles permet la manifestation sauvage, parfois violente, d'une satire ou d'une critique des discours dominants. Producteurs de leur propre énergie médiatique par la dynamique de la « viralité », le remix ou le mème (*) permettent d'identifier les ressorts techniques et juridiques sur lesquels repose la culture numérique. Mais ils jettent aussi un pont vers les formes classiques du traitement de l'information, par le biais du recyclage médiatique. Laboratoire expérimental d'une culture des biens communs, l'image dans ses circulations numériques est devenue la pire ennemie de l'icône de jadis, emblème du pouvoir et de l'ordre des choses.

(*) Mème : jeu participatif de décontextualisation d'image pratiqué sur le web.

Publicité

Bibliographie

  • L'œuvre d'art à l'ère de son appropriabilité numérique, Les Carnets du BAL (actes coll.), n° 2, octobre 2011, p. 136-149.
  • Esthétique de l'image numérique, bloc notes du séminaire d'André Gunthert, 2009-2012.