Publicité

L'inégalité salariale homme / femme en quelques chiffres

Par
L'inégalité des salaires demeure entre hommes et femmes
L'inégalité des salaires demeure entre hommes et femmes
© AFP - Philippe Huguen

CARTE. A partir du lundi 7 novembre à 16h34, les femmes vont travailler gratuitement jusqu'à la fin de l'année assure le collectif féministe "les Glorieuses", qui incite à une prise de conscience sur les inégalités dans le monde du travail. Illustration en quelques chiffres et graphiques.

Les Françaises sont payées 15% de moins que les hommes

C'est le chiffre mis en avant par le collectif "Les Glorieuses" à l'occasion de la journée d'action du 7 novembre. Rebecca Amsellem, la fondatrice des Glorieuses, a utilisé l'écart de rémunération entre les hommes et les femmes établi par l'Institut européen de la statistique Eurostat en 2010 (15,1%). Cette professeure de faculté et doctorante en économie à la Sorbonne a calculé que cette différence correspondait à 38,2 jours ouvrés de salaire en moins : "lundi 7 novembre à 16h34 et 7,5 secondes précisément, on peut se dire qu'on va travailler pour rien tous les jours jusqu'à la fin de l'année", explique Rebecca Amsellem, appelant à une "prise de conscience collective. On n'appelle pas les femmes à quitter le travail, mais on veut proposer, suggérer, aux associations, aux syndicats de travailleurs, de s'approprier ce chiffre pour se mobiliser", ajoute-t-elle. Les contributrices des Glorieuses, lettre d'information créée en octobre 2015, aimeraient à plus long terme que le sujet soit "abordé dans la campagne présidentielle pour donner aux femmes les droits qu'elles méritent."

Écoutez la réaction d'Elisabeth Badinter à cette initiative

Publicité

Les inégalités augmentent avec le montant des salaires

Plus le salaire est élevé et plus l'inégalité salariale augmente entre hommes et femmes. L'Observatoire des inégalités y consacrait un dossier en mai 2016 : "le niveau de salaire des 10 % des femmes les moins bien rémunérées est inférieur de 8 % à celui des hommes (1 154 euros pour les femmes contre 1 254 euros pour les hommes). Le salaire des 10 % des femmes les mieux rémunérées est inférieur de 22 % à celui des hommes (soit 3 036 euros pour les femmes contre 3 892 euros pour les hommes)." Un écart qui s'explique en partie parce que les femmes sont beaucoup moins nombreuses en haut de l'échelle, selon l'Observatoire. Une inégalité qui dépend donc aussi de la catégorie sociale : les femmes cadres supérieurs et chefs d'entreprise gagnent 26,3% de moins que les hommes. L'écart le plus faible se trouve parmi les employés : - 9,3%.

A écouter aussi : "Et qui va faire la vaisselle, on fait des manifestations"

La fin des inégalités en l'an... 2186 !

En France, les inégalités salariales sont en baisse régulière mais l'évolution prend du temps. Entre 1995 et 2012, l'écart salarial ne s'est réduit que de 0,9 point (voir graphique ci-dessus). A l'échelle de la planète, le Forum économique mondial prévoit qu'au rythme actuel, la parité économique entre les hommes et les femmes ne sera atteinte que dans 170 ans. L'Europe occidentale s'en sortirait mieux : 61 ans pour arriver à l'égalité, derrière l'Afrique du Sud (46 ans) mais devant l'Amérique latine (72 ans), le Moyen Orient et l'Afrique du nord (146 ans), l'Europe de l'est (149 ans) et l'Amérique du nord (158 ans).

La France élève moyenne

D'après les données de l'OCDE, les pays les plus égalitaires en matière salariale sont la Belgique, la Norvège, la Grèce et la Nouvelle Zélande avec un écart autour des 6%. Toujours d'après l'OCDE, la France présente un écart de 13,6%. Contrairement aux idées reçues, des pays méditerranéens sont mieux classés que la France (Italie, 11,11% ; Espagne, 8,64%) et les pays comme l'Allemagne (15,3%), les Etats-Unis (19,08%) ou le Royaume-Uni (17,78%) ont encore quelques progrès à faire.