Publicité

L'OpenData arrive en France

Par

L'OpenData (une donnée ouverte) , c'est une information publique et transparente, à laquelle tout le monde a accès sur Internet : la liste des hôpitaux publics près de chez soi, le nombre de professeurs titulaires dans telle académie, la qualité de l'air à Paris, voire les chiffres de la délinquance.

Aujourd'hui, six personnes travaillent à plein temps à la création de data.gouv.fr, un site Internet où seront proposées toutes ces informations. C'est la mission EtaLab, sous l'autorité du Premier Ministre. Son but : rassembler le maximum de données, et les rendre accessibles à tous sur ce portail unique. Ces informations existent déjà sur les sites des Ministères.

Publicité
L'équipe d'Etalab
L'équipe d'Etalab
© Radio France - Etalab

L'équipe d'Etalab © Etalab

**Les Anglo-saxons, pionniers de l'OpenData **
La France emboîte le pas aux États-Unis, et au Royaume-Uni qui rassemble 7 000 jeux de données sur data.gov.uk. Pierre Chrzanowski, chargé de mission scientifique à l'ambassade de France à Londres, a réalisé une étude sur l'ouverture des données publiques au Royaume-Uni, il nous explique la genèse du projet, son évolution et son bilan depuis la création du site Internet en janvier 2010 :


Séverin Naudet dirige la mission Etalab, après avoir été le directeur des contenus et de la communication de Dailymotion pendant un an en 2006. Il nous précise les objectifs de ce futur site :

Etalab Séverin Naudet
Etalab Séverin Naudet
© Radio France - Etalab

Séverin Naudet, le directeur d'Etalab © Etalab

L'OpenData, une pépinière de créateurs de contenu
L'OpenData est un catalyseur d'innovations. Les applications sur téléphonie mobile, comme la " Crime Map" au Royaume-Uni, montrent bien comment on peut créer une application qui rende intelligibles des données brutes.

Le hic, c'est bien sûr la manière dont on réutilise ces données. Avec l'application Crime Spy UK for Iphone , d'aucuns s'insurgent contre la géolocalisation des crimes et délits outre-Manche. Et si les édiles des quartiers sensibles n'avaient pas envie d'être pointés du doigt ? Et si les habitants de ces zones préféraient que cette insécurité ne soit pas affichée au grand jour ?

En France la loi CADA - Commission d'Accès aux Documents administratifs du 17 juillet 1978 - définit ce qu'est une donnée publique, sa publication, et sa réutilisation. **L'OpenData à la française, c'est quoi ? Quelles sont ses réserves ? **

R eportage :


L'ouverture des données publiques des collectivités locales selon leur bon vouloir Les collectivités territoriales et les personnes de droit public ou de droit privé, chargées d'une mission de service public, peuvent elles aussi diffuser leurs données sur data.gouv.fr.

Par exemple, depuis 2009, les villes de Rennes et Paris disposent de leur propre site. Les données locales, et pratiques, sont très demandées par les citoyens : horaires de bus, disponibilité des vélos. Mais comment data.gouv.fr pourra inciter les collectivités territoriales à communiquer leurs données ?

Benjamin Ooghe-Tabanou, co-fondateur de Regards citoyens, lors d'une mission de travail organisée par Etalab
Benjamin Ooghe-Tabanou, co-fondateur de Regards citoyens, lors d'une mission de travail organisée par Etalab
© Radio France - Laurie Fachaux

Benjamin Ooghe-Tabanou, co-fondateur de Regards citoyens, lors d'une mission de travail organisée par Etalab, juillet 2011 Laurie Fachaux © Radio France

Au Royaume-Uni, cet échange de données ne s'effectue pas de manière systématique, or les administrations centrales britanniques doivent publier leurs dépenses budgétaires tous les mois, quand celles-ci excèdent 28 500 euros (25 000 livres). De même pour les administrations locales, en cas de dépense budgétaire supérieure à 570 euros (500 livres sterling).

Pierre Chrzanowski, conseiller scientifique à l'ambassade de France à Londres, ajoute que :

**"Au 31 janvier 2011, seules 150 administrations locales sur 350 avaient publié leurs données. Depuis, la quasi-totalité respecte cet engagement." **

L'État britannique ne dispose donc d'aucun moyen coercitif pour inciter ses administrations à communiquer leurs données. L'État français ne prévoit rien de cet acabit non plus pour le moment. Le site *data.gouv.fr * sera à la disposition des collectivités locales si elles souhaitent, elles aussi, rendre plus accessibles leurs données. La Commission européenne évalue le marché de la réutilisation de ces informations à 27 milliards d'euros par an, dans l'Union Européenne. Les créateurs de contenu pourront créer des infographies ou des applications pour la téléphonie mobile, comme cela existe déjà au Royaume-Uni.

---> Vous pouvez écouter ici le magazine "Place de la toile" consacré à l'OpenData, avec Séverin Naudet comme invité.
La page Facebook de la mission Etalab

Placée sous l’autorité du Premier ministre et rattachée au Secrétaire général du Gouvernement, la mission Etalab est chargée de la création d'un portail unique des informations publiques data.gouv.fr.

Nosdéputés.fr

Le site créé par Regards Citoyens. Il met en ligne les données relatives à tous les députés. Il suffit de taper son code postal pour trouver son ou sa député(e).

Regards Citoyens

L'association Regards Citoyens, à l'avant-garde de l'OpenData en France, et pour la diffusion et le partage de l'information politique.

The Guardian et le data journalism

Un article du Guardian, média britannique précurseur dans l'ouverture des données publiques au Royaume-Uni, explique en 10 points ce qu'est le journalisme data.

Free Our Data

Libérez nos données : une campagne lancée par The Guardian en mars 2006 pour l'ouverture des données publiques au Royaume-Uni

Une vidéo de Tim Berners-Lee "l'année de l'expansion de l'OpenData à travers le monde"

Tim Berners-Lee est considéré comme l'inventeur du World Wide Web et le "pape" de l'OpenData.

Data News

DataNews est un media consacré au datajournalisme et à l'actu data.

La Cantine

La Cantine est un espace de travail collaboratif en réseau, un « coworking space », à Paris, qui promeur l'OpenData.

Where does my money go ?

"Où va mon argent" est une application britannique qui permet aux citoyens de voir, par régions, comment leur argent est utilisé par l'Etat.