Publicité

La carte, le son et le réseau

Par

Connaissez-vous Bobler ? Sans doute pas encore, le service n'est pas encore lancé. Un "Média social vocal", voilà comment ils se présentent. Ils, c'est-à-dire Marc-Antoine Durant et Pierre Brouder, qui évangélisent ces derniers temps à tour de bras autour de leur projet. Qu'est-ce à dire ? Il y a du son, il y a une carte, il y a du "social".

Il sont nombreux, les services de soundmapping, les cartes sonores, et autres articulations entre des plans géographiques et du son. Et contributives la plupart du temps. Regardez/ écoutez cette soundmap de Montréal, urbaine et naturelle mélangée, comme la ville. Il y a l'excellente Radio Aporee, carte sonore ouverte issue de Berlin mais à vocation mondiale. Les Bruxellois y sont pas mal présents, qui mènent depuis plusieurs années l'excellent projet BNA-BBOT, alias "Bruxelles nous appartient", où la carte a bien sûr sa place. On peut d'ailleurs dire que Sounds of Europe, défendu par les Bruxellois de Q-O2 est aussi une forme de carte sonore. Autre exemple étonnant : une carte appliquée des accents anglais selon les zones de la planète (British Library). Et puis bien entendu la Locustream soundmap de Locus Sonus, qui ajoute la dimension de *stream * à la carte sonore.

Publicité

On peut se rappeler l'existence de Clameurs, application permettant de poster des sons sur une carte, tout se faisant par l'outil smartphone : enregistrement et envoi.

Par ailleurs, le son en réseau social, depuis une grosse année, est devenu quelque chose de commun et accessible : par Audioboo, Soundcloud surtout...

/
/
© Radio France - /

Bobler annonce un beau mélange, un beau mashup entre ces différents aspects : réseau social, la carte contributive et la production sonore/ vocale. S'appuyant sur des partenariats avec des institutions culturelles, et quelques bêta-testeurs (notamment des écrivains...), Bobler pourrait bien devenir une intéressante et variée interface d'entrée dans le son. Un lieu d'écoute, d'information, de balade : par lieu, par personnalité (c'est bien un réseau social), par centres d'intérêt... Les sons postés durent deux minutes maximum. On attend la mise en route et la vitesse de croisière, et la levée de la question de la force de la contribution (toujours un mystère).