Publicité

La chaîne RT est "un outil de propagande de l'Etat russe"

Par
Capture d'écran du premier JT de la chaîne RT France
Capture d'écran du premier JT de la chaîne RT France
- DR

Entretien. Lancée ce lundi, la déclinaison en français de la chaîne russe provoque la méfiance dans l'Hexagone. Le média est précédé par sa mauvaise réputation dans les pays occidentaux. Entretien avec Cécile Vaissié, universitaire et auteure du livre "Les réseaux du Kremlin en France".

"Osez Questionner", c'est le slogan de la nouvelle chaîne de télévision russe "RT France" lancée ce lundi 18 décembre. L'arrivée de ce média est accueillie avec méfiance car celle qui s'appelait précédemment Russia Today est plus qu'un média. Qualifiée par Emmanuel Macron d' "organe d'influence" pour son rôle pendant la campagne présidentielle française, la chaîne de télévision est précédée en France d'une réputation sulfureuse.

Entretien avec Cécile Vaissié, professeure à l'université Rennes 2, professeure en études russes et auteure du livre "Les réseaux du Kremlin en France".

Publicité

Quel est l'intérêt pour Moscou d'avoir une chaîne de télévision en français  ?

L'intérêt du Kremlin est d'abord d'avoir un outil de propagande qui va systématiquement défendre les positions prises par le Kremlin, en France et dans d'autres pays. RT existe déjà en anglais. C'est aussi d'avoir un outil de propagande qui lui permette, parce que c'est exactement ce que l'on voit sur la chaîne RT en anglais et sur les réseaux sociaux, de fédérer toute une population française mécontente, inquiète, prête à adhérer à un certain type de discours, articulé autour d'une critique très forte des choix démocratiques français, des choix des dirigeants français et d'une sorte de conviction que les médias mentent et qu'il faut "ré informer". D'ailleurs, le slogan choisi par RT est l'information alternative. Sous-entendu : on va vous dire ce que les autres ne disent pas.

Et il y a un certain public pour ça, on le voit très bien sur les réseaux sociaux. Donc, RT veut visiblement le récupérer et pouvoir agir sur lui.

Une chose est certaine : RT est un outil de l'Etat russe et un outil de propagande dans la lignée de ce que l'Etat soviétique a su faire. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

On a déjà beaucoup parlé en France du rôle de RT. La chaîne arrive avec une réputation sulfureuse qui la précède...

Il n'est pas question de souffre, mais de propagande. Ce n'est même pas une chaîne qui veut mettre en valeur ce qu'il y a de bien et beau en Russie. C'est une chaîne qui veut fédérer un certain nombre de personnes insatisfaites, qui joue sur les peurs.

Sur les réseaux sociaux, il y a par exemple une proportion démesurée de publications sur les migrants. Les migrants en tant que phénomène négatif.

On sait que la question des migrants peut provoquer des peurs. C'est sur ces peurs que des partis populistes jouent. En France et dans d'autres pays. On ne verra pas sur RT un sujet sur la mobilisation de villageois français pour aider les migrants. Il s'agit de créer de la peur, des angoisses, des rejets.

Avec des choix politiques très clairs ?

Pendant la campagne présidentielle française, on voyait très bien qui ces deux médias défendaient et qui ils attaquaient. Ils avaient un regard très positif sur Marine Le Pen et François Fillon. Ils étaient neutres sur Jean-Luc Mélenchon. En revanche c'est Sputnik en anglais qui a commencé à lancer des rumeurs assez odieuses sur Emmanuel Macron. 

En mars 2016, la présidence française avait déjà réagi en disant qu'il y avait des médias de propagande, et pendant la campagne, Emmanuel Macron a décidé de les exclure d'une série de réunions publiques qu'il organisait. Lors de la visite de Vladimir Poutine en France, celui qui était devenu président a très calmement et très clairement expliqué sa décision de refuser leur présence.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Et que peut-on attendre dans le détail de leurs programmes ?

Pendant quelques mois, se sachant sous surveillance relative, ils vont se tenir plus correctement. Mais la nature profonde de RT, de Sputnik et de ces chaînes financées largement par le Kremlin, pourrait ressortir.

Sur toutes les chaînes de RT, il y a toujours eu des histoires démentielles. Il y avait eu sur RT en anglais, un épisode disant qu'Hillary Clinton était une "illuminati". 

Donc vous avez des informations neutres, des informations anxiogènes du style : 'les migrants arrivent, les migrants sont là pour vous violer, les migrants sont partout et vous prennent les allocations." Et ils aiment beaucoup les sujets sur le mariage gay, les changements de sexe. Ils présentent un occident "décadent". Et de temps en temps, ils lancent des histoires de l'ordre du complot, comme sur Hillary Clinton. J'attends de voir comment les journalistes français vont réagir. Et s'il va y avoir de genre d'histoires. Cela fait un peu sourire mais ces théories prennent dans l'opinion publique.