Publicité

La chute des corps

Par
Jean-Michel Hirt au CCIC de Cerisy, août 2019
Jean-Michel Hirt au CCIC de Cerisy, août 2019
- CCIC Cerisy

"L'écroulement de ce qui assurait à chacun, à son insu, inconsciemment, la certitude d'un pacte entre l'homme et lui-même, et les autres, cet écroulement a eu lieu, quelles que soient nos forces de dénégation". (Nathalie Zaltzman)

Cette communication a été prononcée  dans le cadre du colloque intitulé Psychanalyse et culture : l'oeuvre de Nathalie Zaltzman  qui s’est tenu au Centre Culturel International de Cerisy du 19 au 26  août 2019, sous la direction de Jean-François CHIANTARETTO et Georges  GAILLARD.

Avec les catastrophes génocidaires et leur projet négateur de  l'appartenance humaine des victimes, dont la Shoah a constitué la figure  emblématique, le vingtième siècle a marqué une rupture dans la culture.  

Publicité

Dans la perspective ouverte par Freud avec Malaise dans la culture, Nathalie Zaltzman a pris acte de l'absolue nécessité de repenser le travail de la culture, qui s'accomplit par le "psychique dans  l'individuel". Le travail de la culture, consistant à rendre  (partiellement) pensable ce qui indissociablement anime le sujet, le  dépasse et lui échappe, est au cœur du travail de la cure. Cette posture  théorique novatrice procède de l'invention en 1979 du concept de  "pulsion anarchiste", qui a fait date dans le champ psychanalytique,  tant au plan national qu'international, et participait d'une critique de  la tendance des analystes à ramener toute conflictualité psychique au  couple sexuel / narcissique...

Jean-Michel Hirt est Professeur d'Université (Psychopathologie –  Interculturel) et membre de l'Association Psychanalytique de France.

La chute des corps, par Jean-Michel Hirt

1h 02

"L'amitié, ce rapport sans dépendance, […], cette séparation  fondamentale à partir de laquelle ce qui sépare devient rapport", cette  approche de Maurice Blanchot concernant sa relation à Georges Bataille  sera le fil rouge d'un propos où Nathalie Zaltzman, disparue, est cette  interlocutrice intérieure, devenue. Autour du vide advenu, des noms  apparaissent, écrivains, psychanalystes, réalisateurs, musiciens, qui  ont donné lieu à tant d'échanges vivants voués à tomber dans l'oubli. Le  temps de cette chute cherche ici à se dire.