Publicité

La Culture et les candidats, outre-mer, Vermeer et Sarah Vaughan : la Session de rattrapage

Par
La Session de rattrapage
La Session de rattrapage

Retrouvez chaque samedi la sélection hebdomadaire des programmes de France Culture à réécouter.

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir chaque semaine la Session de rattrapage par e-mail.

Bonjour à toutes et à tous,

Publicité

La Culture, grande absente de la campagne présidentielle ? Le sujet a été très peu, si ce n'est pas abordé au cours des nombreux débats télévisés. Mais la culture est-elle encore un enjeu politique, à l'heure où l'économie et la sécurité sont les thèmes prédominants de cette campagne ? Benoît Hamon, venu cette semaine sur notre antenne, a pu détailler sa vision de la culture : il propose notamment de créer un statut spécial pour les artistes. Emmanuel Macron avait lui aussi pu détailler ses propositions au micro de la Fabrique de l'Histoire. De l'abrogation de la loi Hadopi pour Philippe Poutou ou Nicolas Dupont-Aignan, à un prix unique étendu à la musique ou aux jeux vidéo pour Jean-Luc Mélenchon, la culture est bel et bien présente dans la totalité des programmes des candidats. Les artistes, quant à eux, n'ont pas attendu d'approbation politique et se débrouillent seuls : les plus zélés d'entre-eux réclament même la suppression du ministère de la culture. Et à France Culture ? On ne se prive évidemment pas d'observer les candidats à la présidentielle au prisme de la culture, justement, par exemple à travers la philosophie. Très bonnes écoutes. Pierre Ropert

COMPRENDRE

Manifestation en Guyane lors de la grève générale. AVril 2017
Manifestation en Guyane lors de la grève générale. AVril 2017
© AFP - Jody Amiet

Outre-mer en colère. La crise se poursuit en Guyane, mais le mal-être se vit aussi en Guadeloupe ou à Mayotte, "île de pauvreté dans un océan de misère". Un sentiment d'abandon et de colère se propage, alors qu'un "paquet de céréales de marque connue est à 5-6€ en promotion”, comme l'a expliqué un internaute à Hashtag. "Tous les voyants sont au rouge". (Hashtag, 5 min et article)

Remise à 0. Paul Jorion faisait partie des rares économistes à anticiper la crise des subprimes de 2007. Après avoir dressé le constat de la situation, l'anthropologue et sociologue propose des solutions dans un livre intitulé Se débarrasser du capitalisme est une question de survie : il estime que "le système capitaliste marche quand on remet les compteurs à zéro de temps en temps". (La Grande Table, 34 min)

Sous les pavés, le développement durable. A Montréal, on l'appelle "la ville intérieure", plus de 33 km de corridors reliant des dizaines de bâtiments et des centaines d'accès. En 50 ans, le développement durable est devenu l'un des principaux arguments des promoteurs de l’aménagement des espaces souterrains en milieu urbain. Quelles activités pouvons-nous transférer sous terre ? (CulturesMonde, 59 min)

Dictature vénézuélienne ? Au Venezuela, l’ère Chavez s’est conclue sur une véritable débâcle économique : le FMI prévoit une inflation de de l’ordre de 1600 % d’ici fin 2017. Face aux pénuries et au mécontentement, le successeur de Chavez, le président Maduro, a tenté de transférer les pouvoirs législatifs de la chambre unique à la Cour suprême, réputée plus proche du pouvoir. Jusqu’ici sans succès. (Les Enjeux Internationaux, 10 min)

APPRENDRE

"Vue de Delft", de Johannes Vermeer.
"Vue de Delft", de Johannes Vermeer.

Les mystères de Vermeer. Dans ses tableaux, l’ordinaire n’est pas banal et la lumière vient toujours de l’extérieur. Magicien du réel, contemporain de Spinoza, admiré par Proust, exploration en quatre temps de l’esthétique du "Sphinx de Delft". (Les Chemins de la philosophie, 4x 53 min)

Psychanalyse des tons défaits. "La psychanalyse, ça n'est pas pour moi", assure-t-il, lui qui est pourtant psychiatre à l'hôpital Sainte-Anne. Christophe André, célèbre auteur d'essais sur le développement personnel, raconte sa vocation et sa façon de soigner, sa lutte continuelle contre l'inaptitude au bonheur. Un mal, dit-il, dont il souffre lui-même. (A Voix nue, 29 min)

"Entartete Kunst". En juillet 1937 était inaugurée à Munich l’exposition “Art dégénéré” par le régime nazi. Sur les 20 000 œuvres de la modernité artistique qui furent saisies ou décrochées des musées, 700 d’entre elles, présentées comme le symptôme d’un art malade, firent l’objet de cette exposition qui attira 3 millions de visiteurs. Retour, en quatre émissions, sur ce que le nazisme a infligé à l'art. (LSD, La Série Documentaire, 53 min)

(RE)DÉCOUVRIR

Sarah Vaughan joue du piano à côté de Duke Ellington et Billy Eckstine.
Sarah Vaughan joue du piano à côté de Duke Ellington et Billy Eckstine.
© Getty - Donaldson Collection

"Everything must change" pour Sarah Vaughan. On l’appelait “la chanteuse des musiciens” ou encore “Sassy la Divine”. Trop douée, Sarah Vaughan ? Certains lui reprochèrent de ruiner parfois la signification des mots à force de virtuosité. Un concert inédit du 5 août 1975 reparaît, où la chanteuse revisite les grands classiques du jazz, de "The Man I love" à "I got it Bad". Une perle jazzistique à couper le souffle. (L’Actualité musicale, 5 min) .

De la muse au musée. "Camille Claudel n'était pas une victime, c'était une femme en avance sur son temps, voire même une héroïne." On pouvait voir son "Buste d'Auguste" au Musée Rodin, on savait qu'elle avait été folle, l'amante de, et la sœur de... et pas tellement plus. Elle est désormais une artiste à part entière, sculptrice dans la lumière. (La Grande Table, 27 min)

Récit national. Le courage, le devoir, l’honnêteté… Ces quelques valeurs traversent de part en part un best-seller paru en 1877, Le Tour de la France par deux enfants. Pour clore un weekend "Imagine" qui s’est penché sur la France de demain, quoi de mieux qu’un regard rétrospectif sur ce texte majeur de notre histoire républicaine, analysé et interprété en fiction ? (Fictions / Théâtre et Cie, 1h58 min)

LA CITATION

Aujourd'hui la citation est d'Armand Gatti, mort le 6 avril dernier et figure d'un théâtre révolutionnaire à la française. Retrouvez un petit florilège d'archives pour entendre cet homme aux mille vies se raconter :

Dans ma famille, les armes sont les livres, les combats sont les mots, la révolution c’est les mots !

Et pour terminer cette semaine, un petit détour par l'Enfer ? D'une croyance à une autre, les représentations varient : une chose est sûre, c'est qu'il y fait chaud et qu'il est en bas alors que le ciel est en haut. Les Pieds sur Terre s'interrogent sur ce que l'Enfer dit de nos croyances et de nos vies ici-bas. Très bon week-end - paradisiaque - à toutes et tous !

Abonnez-vous à la Session de rattrapage pour la recevoir chaque semaine par email.