Publicité

La "décennie noire" en Algérie : mur de la peur

Par
Drapeau algérien
Drapeau algérien
- Wikimedia Commons

Algérie, 1992. La poussée électorale du Front islamique du salut (FIS) amène le gouvernement à suspendre le processus démocratique et à décréter l’état d’urgence. C’est le début d’une longue crise : assassinats, attentats, massacres, répression…

La "décennie noire" reste un traumatisme profond pour l’Algérie. Peut-on parler de guerre civile ? En quoi cette tragédie peut-elle nous aider à éclairer le présent et à comprendre une forme d’immobilisme dans l’Algérie politique d’aujourd’hui ?

Une table ronde du cycle "Le Temps des archives", enregistrée en 2014.

Publicité

Kamel Daoud, journaliste et écrivain

Karima Dirèche, directrice de recherche au CNRS, directrice de l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain de Tunis

Sophie Gebeil, attachée d'enseignement et de recherche à l'Université Aix-Marseille

Emmanuel Laurentin, producteur de "La Fabrique de l'histoire" sur France Culture.

En partenariat avec l'Ina.

5 min
29 min