La décharge, un lieu de mémoires plurielles

Publicité

La décharge, un lieu de mémoires plurielles

Par
CC0 Domaine public
CC0 Domaine public

Dans son roman "FreshKills", Lucie Taïeb nous parle de la décharge de Fresh Kills à New-York. A travers ce lieu, elle questionne notre rapport au corps et à la mort. Quelle place donner à la mémoire, à la disparition et à l’invisible dans ce lieu en marge ?

Fresh Kills est une décharge à ciel ouvert, située dans l’arrondissement de Staten Island à New-York. Ouverte en 1947, elle accueille les décombres du Wall Trade Center en 2001. Près de 29 000 tonnes y sont déversées chaque jour. Avec le projet “Recycle the Land, Reveal the Future”, de création de parcs et de jardins suspendus, la ville entend créer un nouveau “Central Park”. Dans FreshKills (2021), Lucie Taïeb se demande ce que devient la terre lorsqu’elle est recyclée. Elle cite le roman Outremonde (1997) de Don Delillo qui aborde la thématique de l’enfouissement des déchets à travers le personnage d’un cadre responsable de la gestion d’une décharge. La décharge est représentée ici comme un lieu à penser, un lieu de contraste et de contradiction. Il tient à la fois de la préhistoire et de la science-fiction. Selon Don Delillo, les déchets sont gérés à des fins purement utilitaristes. En fonction de leurs propriétés et de leurs coûts de traitement, ils seront orientés vers une filière de stockage.

Pour parvenir à fonctionner dans notre monde, il reste nécessaire de fermer les yeux, d’alléger notre conscience, de l’ancrer dans un présent inoffensif et lisse.

Publicité

Lucie Taïeb interroge également la mémoire collective et la capacité que l’homme a d’occulter le passé. Elle prend pour exemple les mémoriaux dédiés aux juifs morts pendant la Seconde guerre mondiale. Ces lieux de mémoire qui dérangent. Son intérêt pour ceux-ci avait débuté lors de travaux de recherche sur les dossiers de demande d’indemnisation de descendants de victimes juives de spoliation pendant la Seconde guerre mondiale. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Un entretien enregistré en février 2021.

Lucie Taïeb, écrivaine

Sophie Polacci, journaliste à France Radio

Retrouvez notre dossier " Effractions 2021" sur notre webmagazine Balises.

Du Grain à moudre
39 min