Publicité

"La femme à la fenêtre" et "Resident Evil Village" : gros succès pour l'épouvante

Par
"La femme à la fenêtre" film le plus populaire sur Netflix, "Resident Evil Village" premier des ventes de jeux vidéo, la tendance du box office est au frisson sur écran.
"La femme à la fenêtre" film le plus populaire sur Netflix, "Resident Evil Village" premier des ventes de jeux vidéo, la tendance du box office est au frisson sur écran.
© Getty - Donald Iain Smith

Ce dimanche, le film le plus populaire de Netflix en France est "La femme à la fenêtre", un thriller de Joe Wright qui s'inspire du maître de l'épouvante Alfred Hitchcock. Une popularité de l'horreur dont profite également le dernier "Resident Evil", premier des ventes en jeux vidéo cette semaine.

Bienvenue dans le Box Office, le rendez-vous hebdomadaire de l’émission Soft Power. On y épluche chaque semaine les tendances de la culture et les plus gros succès du moment. En partenariat avec l’institut d’études GfK pour les livres et les jeux vidéos et CBO Box Office pour le cinéma.

En France, l’épouvante fait mouche. Le film le plus regardé de Netflix aujourd’hui s’appelle La femme à la fenêtre, un thriller d’épouvante réalisé pour Netflix par Joe Wright, porté par une Amy Adams tourmentée et un impeccable Gary Oldman. Sorti le 14 mai, La femme à la fenêtre revient pourtant de très loin. La production a été très laborieuse, puisque le film a été tourné en 2018, et devait paraître en 2019. Mais les projections tests ont eu des réactions désastreuses, l’ensemble était jugé confus et opaque et Disney, qui devait à l'origine être le diffuseur, a imposé de nombreux changements de dernière minute. Ensuite, le Covid-19 est arrivé. Résultat des courses, trois ans et de multiples remaniements plus tard, c’est Netflix qui a racheté le droit de diffuser le film. 

Publicité

Mais, au bout de ces années d’errance, avec le succès sur Netflix, la reconnaissance du public, finalement. La femme à la fenêtre, c’est l’histoire d’une psychologue angoissée qui observe depuis sa fenêtre un meurtre violent, meurtre que les faits et l’auteur nieront vigoureusement. Est-elle folle, ou a-t-elle vraiment vue ? Depuis son titre jusqu’à sa mise en scène, le film est ouvertement hitchcockien. Il y a bien sûr Fenêtre sur cour, la fenêtre comme poste d’observation du crime, l’appareil photo pour zoomer, les plans sur les sombres voisins, mais aussi, puisque l'héroïne est agoraphobe, torturée, incertaine et accro, le doute sur la mémoire, l’inquiétude sur l’identité. Tout cela dans une ambiance de presque huis-clos, avec des plans serrés, des angles oppressants, un subtil travail sur la lumière. Après 3 ans de galère et un film qui a frôlé la catastrophe industrielle, le moins qu'on puisse dire est qu'il s'agit d'un beau sauvetage.

L'horreur s'empare des consoles de jeu avec "Resident Evil Village"

Cette semaine, le frisson ne s'arrête pas sur Netflix : il envahit les consoles de jeu également, avec le lancement du dernier opus de la série Resident Evil, Village. Pour sa première semaine, le célèbre jeu d’aventure / horreur est déjà premier des ventes, avec quatre fois le score du second, New Pokemon Snap__. En même temps, Resident Evil est un monument du genre, imaginé en 1996 au Japon par le studio Capcom

Le classement des meilleures ventes de la semaine en jeux vidéo, par l'institut GfK 

Après 8 éditions et plus de 100 millions de copies vendues, il a marqué le jeu d’action en général et surtout sa variante, le survival horror. Le survival horror, c’est en substance un film d’horreur dont vous êtes le héros. La différence avec un jeu vidéo d’action classique, c’est que dans le jeu d’horreur, on n’incarne pas un héros tout puissant, un super soldat aux armes illimitées : non, pour instiller la peur, le joueur est le plus souvent vulnérable, il ne peut pas s’armer correctement, ses ennemis sont en surnombre… Alors il faut fuir, ramper, se cacher. Ce dernier opus faisait déjà des vagues avant sa sortie : Il y a plusieurs mois, des extraits avaient fuité, ce qui avait beaucoup énervé le studio japonais… mais fort captivé le public. Le héros y était poursuivi par une géante femme vampire plantureuse, paradoxalement attractive, qui est devenue un meme et un classique instantané. Les fuites et les teasers, finalement, ont été l’instrument d’un lancement réussi.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

En littérature, il n'y en a que pour les gros

Comme rarement cette année, le classement est entièrement trusté par les gros noms de l’édition, ceux qui signent best-sellers sur best-sellers. Franck Thiliez est à la première place avec 1991, la première enquête de l’inspecteur Sharko, son personnage récurrent. Il est suivi par Guillaume Musso, Valérie Perrin, Bernard Minier, Delphine Vigan, Jean-Christophe Ruffin… Bref, un festin pour les gros, mais les petits auteurs mangent difficilement. On le dit donc aux lecteurs : pensez printemps, prenez des risques, flânez dans les coins reculés des librairies, découvrez les nouveaux auteurs inconnus du confinement. 

Le classement des meilleures ventes de la semaine en littérature, par l'institut GfK 

En Essais-Document, à la 9ème place des ventes, l’essai Lettre à mon fils Charb, signé par Denise Charbonnier, la mère du rédacteur en chef de Charlie Hebdo mort dans l’attaque islamiste du 7 janvier 2015. Un texte douloureux, celui d’une mère qui a perdu son fils aimé, dont elle était très proche. Une mère qui, cependant, ne manque pas d’autorité et ne verse pas facilement dans la tendresse. « Tu n'es pas un héros, dit Denise Charbonnier a son fils_, tu es une victime de ces fous furieux, et de la négligence de l'État. »_ Un texte implacable donc, où l’amour d’une mère rejoint le ressentiment d’une citoyenne, elle qui pointe les lâchetés des uns (ceux qui disent “Je suis Charlie mais”) et l’irresponsabilité des autres, au sommet de l’Etat.

CETTE CHRONIQUE EST À REECOUTER DANS LE PODCAST DE L'EMISSION DU 16/05

LES RÉSEAUX SOCIAUX | Suivez Soft Power sur les réseaux sociaux pour ne rater aucun podcast mais aussi voir les photos, les vidéos et la playlist de l'émission : Instagram | Twitter | Facebook | LinkedIn | Spotify

L’ACTUALITÉ DE SOFT POWER | Pour tout comprendre à l’actualité du numérique, lisez notre Alphabet numérique et notre guide des 44 intellectuels pour penser le numérique. Et pour en savoir plus sur la pensée de l'écologie, nous avons créé notre bibliothèque idéale des penseurs de l'écologie.