Publicité

La Hadopi plante à l'allumage

Par

Enfin ! pourrait-on dire. Révélé par PC Inpact, il y a d'abord eu vendredi dernier l'envoi des premiers mails d'avertissement de la réponse graduée, avec un an de retard sur ce que Franck Riester, le rapporteur de la loi, avait annoncé. Démarrage effectif plombé par le refus d'obtempérer de Free mais aussi semble-t-il de SFR Eric Chaverou :

Publicité
Entrée discrète de la Hadopi
Entrée discrète de la Hadopi
© Radio France - Eric Chaverou

Unique logo à l'entrée de la Hadopi Ec © RF

Ce mardi matin, Nicolas Sarkozy est alors monté créneau pour défendre de nouveau un processus qu'il a depuis le début soutenu, quelles que soient les critiques. A l'occasion d'une visite surprise du lycée Jean-Baptiste Corot de Savigny-sur-Orge, dans l'Essonne, il déclare : "Quand un créateur crée une chanson, une musique, un film un livre, il est protégé, ça lui appartient, il doit être respecté et on ne lui vole pas". Les responsables

de la Hadopi sont à ses côtés pour ce lancement de Ciné Lycée, une vidéothèque en ligne de grands classiques du 7e art annoncée l'an passé.

Changement de décor dans l'après-midi. Dans un premier temps invités le matin, les journalistes sont conviés au siège parisien et très discret de la Hadopi pour faire le point. Mais avec 20 minutes de retard et en sous-sol, ce qui domine l'actualité n'est tout simplement pas à un ordre du jour imposé par les deux responsables présents :


Eric Walter, le secrétaire général proche de Nicolas Sarkozy, botte quasi intégralement en touche :


Heureusement, Marie-Françoise Marais, la présidente de l'organisme , glisse quelques mots à propos de l'attitude de Free, mais avant que l'attachée de presse n'interrompe son interview ! :


Il est donc essentiellement question de futurs Labs qui étudieront internet via 5 aspects pour des recommandations qui seront évaluées fin 2011... Des pôles de réflexion pilotés par des experts indépendants et rétribués et ouverts à ouverts à tous, y compris à un membre du Parti Pirate selon Eric Walter, qui n'a pas l'impression que l'Hadopi va perdre du temps :


"Une ridicule mascarade avec pour alibi les citoyens" selon la Quadrature du Net.

Un portail internet présentant les offres légales, gratuites et payantes, pour de la musique ou des films est aussi annoncé. Mais il ne sera pas opérationnel avant six mois. Et par ailleurs, un dispositif en ligne sera lancé pour aider les internautes à sécuriser leur connexion et éviter une utilisation à leur insu de leur réseau.

Pendant ce temps, les opposants au système donnent toujours de la voix. Comme l'UFC-Que Choisir , par l'intermédiaire de son chargé des nouvelles technologies Edouard Barreiro , pour qui de toutes façons la question essentielle n'est pas posée :


Enfin, celle qui dispose d'un budget quasi équivalent à celui de la CNIL a elle-même rappelé que les internautes avertis, dont on ignore le nombre, ne doivent pas lui répondre directement. Elle leur demande de passer par le formulaire en ligne sur son site ou par son numéro officiel : le 09.69.32.90.90, du lundi au vendredi, de 9h à 19h.


Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication se félicite que la réponse graduée portée par l’Hadopi soit aujourd’hui une réalité et déclare que le revirement de Free est inacceptable

Christian Paul (député PS) affirme que la loi Hadopi sera abrogée si la gauche revient au pouvoir

Le secrétaire général d’Hadopi s’explique sur France Info

Entretien filmé ce mercredi avec Nicolas Poincaré et Jérôme Colombain.

Soutien de Nicolas Dupont-Aignan à Free et condamnation de la Hadopi

Le président de Debout la République (ex UMP) avait déjà en 2009 mis en libre circulation un livre sur internet défendant la "licence globale".

De la difficulté à authentifier les mails de la Hadopi. Numérama

Enquête de Guillaume Champeau.

"Il a reçu l'un des premiers mails d'Hadopi" L'Express.fr

Article de Flavien Hamon.

Le syndicat du disque se réjouit des premiers mails de la Hadopi et condamne l'attitude de Free

Hadopi : Free envoie aussi des messages. Dessin de Martin Vidberg

Eric Garandeau : conseiller culturel de Nicolas Sarkozy dans "Masse Critique", de Frédéric Martel