Publicité

La "Khan Academy" arrive en France

Par

C'est la principale base d'apprentissage sur Internet : 4500 leçons en accès libre auxquelles se connectent chaque mois quelque 6 millions de personnes principalement aux États-Unis, au Brésil ou au Mexique. Jusqu'à présent, ces leçons, imaginées par Salman Khan, n'existaient que pour les anglophones. Une nouveauté pour des cours en ligne gratuits (MOOC) au succès fulgurant.

Jérémy Lachal, directeur de Bibliothèques sans frontières
Jérémy Lachal, directeur de Bibliothèques sans frontières

L'ONG Bibliothèques sans frontières (BSF) a entrepris de les adapter en français. Les premières vidéos, exclusivement dédiées aux mathématiques sont accessibles depuis hier, gratuitement, pour les élèves du primaire et des collèges. Un exemple, parmi les premières vidéos mises en ligne : les règles de la divisibilité :

Publicité

Les vidéos adaptées par de jeunes professeurs ou doctorants, sont validées par un comité scientifique. D'ici la fin de l'année, BSF en promet 800 au total. Ecoutez le reportage de Florence Sturm :

Écouter

1 min

Le fondateur de la Khan Academy, Salman Khan , est un ex-analyste dans un hedge fund (fonds de placement) à Boston. Il a eu l'idée de son concept en donnant des cours à distance à sa famille, qui vit au Moyen-Orient :

L'arrivée de la Khan Academy en France pourrait aussi bouleverser le marché du soutien scolaire : les parents français dépensent chaque année 2,2 milliards d'euros en cours privés pour leurs enfants.

Salman Khan, révolutionnaire tranquille (Le Figaro)

Par Quentin Blanc, le 5 septembre 2013

Le site de la Khan Academy (en Français)

L'éducation face à la révolution des MOOC (Les Echos)

... ou "Massive Online Open Courses". Par Jacques Henno, le 3 septembre 2013.

Coursera : la start-up californienne qui monte dans le monde de l'éducation. Geopolis

Par Pierre Magnan, le 4 septembre.