Publicité

La littérature pour apaiser la mutilation

Par
© Olivier Ortelpa / Flickr CC BY 2.0
© Olivier Ortelpa / Flickr CC BY 2.0

Cinq mains coupées est un recueil de témoignages de Gilets jaunes victimes des violences policières. Sophie Divry s’interroge sur la reconstruction morale et physique de ces manifestants mutilés d'une main.

Ils s’appellent Antoine, Ayhan, Frédéric, Gabriel et Sébastien et ont participé aux manifestations à Bordeaux, Paris, Tours. Ils étaient étudiant, plombier, apprenti chaudronnier, ouvrier. Des métiers manuels qu’ils ne pourront plus exercer de la même manière. Ils s’expriment sur leur expérience et leur ressenti avec un grand détachement. La subjectivité de leur parole permet aux lecteurs de s’immerger dans le contexte des manifestations des Gilets jaunes débutées en octobre 2018.

Le récit est collectif et fonctionne à la manière d’un documentaire. Il se détache de l’actualité et prend le temps d’analyser le trauma d’une mutilation. Sophie Divry a choisi de traiter la parole comme un matériel documentaire. Ce type d’enquête où s’efface l’auteur rappelle le texte Je suis d'ailleurs et d'ici de Violaine Schwartz sur d’anciens et d’actuels demandeurs d’asiles originaires d’Arménie, Du Kosovo, d’Ethiopie. Les témoignages des cinq mutilés font usage de détails pour décrire le contexte de la manifestation et le choc post-traumatique. Ils dénoncent comment les manifestations ont changé en France depuis celles organisées contre la loi “Travail” en 2016. 

Publicité

Le titre fait directement référence à Une main coupée (1946) de Blaise Cendrars sur son expérience de la Première guerre mondiale. Pour Sophie Divry, s’entretenir avec des manifestants qui ont été “exclu” de l’espace public suite à leur traumatisme, est une manière de partager une parole qui n’est plus entendue par les médias et la classe politique. Le livre redonne toute sa place à l’écoute et au temps historique et constitue de fait un témoignage à dimension civique.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Une rencontre enregistrée en février 2021.

Sophie Divry, écrivaine

Guénaël Boutouillet, journaliste.

Retrouvez notre dossier " Effractions 2021" sur notre webmagazine Balises.

Le Journal de la philo
5 min