Publicité

"La mort sociale" frappe 300 000 personnes âgées en France

Par
Une femme retraitée sur deux habitant seule vit sous le seuil de pauvreté
Une femme retraitée sur deux habitant seule vit sous le seuil de pauvreté
- Fanny Berriau

Selon une étude de l'association des petits frères des Pauvres, 300 000 personnes de plus de 60 ans sont dans un isolement extrême. C'est l'équivalent d'une ville comme Nantes. Cela signifie qu'elles ne voient plus leurs familles, leurs amis et qu'elles ne parlent pas, non plus, à leurs voisins.

Selon un rapport publié ce jeudi par l'association " Les petits frères des Pauvres", l'isolement et la solitude s'accentuent de plus en plus lorsqu'on vieillit. Et les premières concernées sont des femmes, de plus de 75 ans, avec des revenus modestes. Témoignages et analyse en ce dimanche journée internationale des personnes âgées.

"J'ai peur qu'on me retrouve morte chez moi, 6 mois après"

Simone a 83 ans. Cette parisienne vit dans le 8e arrondissement de Paris. Elle vit seule dans un petit studio de 16 mètres carrés. Ce qui est dur pour la vieille dame, c'est d'être éloigné de son petit frère : il habite à plus de 2h30 de son appartement. Mais aussi, de ne plus pouvoir danser. La danse représentait toute sa vie :

Publicité

Ma vie c'était la danse, je n'avais pas le temps de faire autre chose (...) Bien souvent, c'est triste quand on est seul. Personne ne vient me voir, je n'ai plus personne. J'ai horreur d'être entre quatre murs, donc, si il fait beau, je vais dehors sur un banc public. J'ai peur qu'on me retrouve morte, six mois après, chez moi.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Ce qui caractérise les personnes souffrant d'isolement ou de solitude est le fait de moins sortir : une personne âgée sur trois ne sort pas de chez elle tous les jours. Plus on vieillit, plus on a du mal à se déplacer : 10% des plus de 85 ans restent chez eux.

Un tiers des Français de plus de 60 ans n'a plus personne à qui parler de ses problèmes personnels

Jean, 77 printemps, vit lui aussi seul à Paris. Son quotidien se résume à écrire et à dessiner dans son appartement. Le vieil homme accepte sa solitude. Il l'explique très simplement :

J'ai écrit des romans et encore d'autres livres, tout cela m'a conduit à une solitude logique par rapport aux critères de la société dans laquelle on vit. Je sens que quelque chose est faux dans cette société, je me sens en porte à faux vis à vis de celle-ci à cause de ma solitude.

Une femme retraitée sur deux habitant seule vit sous le seuil de pauvreté

La conférence de presse présentant ce rapport avec le sociologue Michel Billé au centre
La conférence de presse présentant ce rapport avec le sociologue Michel Billé au centre
© Radio France - François-Pierre Noel

Selon cette étude, les femmes de plus de 60 ans sont très touchées par la solitude et l'isolement. Des femmes qui ont une plus grande espérance de vie que les hommes. Veuves ou pas, elles finissent donc par être seules dans leur maison. Cette "mort sociale" s'accentue aussi en fonction des revenus : moins on a d'argent, moins on a de contacts avec ses voisins ou ses amis. Michel Billé, le sociologue de ce rapport, précise :

Pour développer la "silver économie" , il convient de présenter les vieux comme plein de pognon. Ils pourront prendre l'avion, le bateau, partir en vacances aux sports d'hiver ou à la mer. Même si toutes les personnes âgées ne sont pas pauvres. Cette situation de précarité et de pauvreté vient encore accentuer le phénomène d'isolement. Comment faire pour acheter un moyen de communiquer pour éviter l'isolement ? Comment voyager, retrouver des amis ? Cette situation de précarité vient compliquer énormément la situation.

"On aurait dit il y a quelques années exclusion, "mort sociale", je trouve le terme terrible mais il faut accepter de le regarder en face"

9 min

Pourtant, selon cette étude, la solitude et l'isolement n'entament pas le moral des plus de 60 ans. Ils sont 88% à se dire heureux dans la vie. Ils sont même plus satisfaits que l'ensemble des Français (seulement 82% se disent heureux).