Publicité

La photographie éloquente : autochromes du jardin Albert-Kahn

Par
Diane Toubert au CCIC de Cerisy (2020)
Diane Toubert au CCIC de Cerisy (2020)
- CCIC Cerisy

Interrogé en 2006 sur la photographie couleur, Willy Ronis répondait : "oh non, ce n'était pas très intéressant !" Quelques semaines plus tard, il publiait Paris-couleurs.

Cette communication a été enregistrée  dans le cadre du colloque intitulé Que fait la couleur à la photographie ?  qui s’est tenu au Centre Culturel International de Cerisy du 19 au 23  août 2020, sous la direction de Nathalie BOULOUCH et Gilles DÉSIRÉ DIT  GOSSET.

Tandis que la couleur est aujourd'hui dominante, il convient de porter  un point de vue tant rétrospectif que prospectif sur ce que ce progrès a  fait, fait et fera à la photographie. Le colloque proposait de faire le point sur l'évolution des techniques photographiques en couleur, puis de s'attacher à ses usages dans différents secteurs de la création. Mal aimée et parfois méprisée, la couleur a également suscité polémiques et controverses.

Publicité

La photographie éloquente : autochromes du jardin Albert-Kahn, par Diane Toubert

46 min

À Boulogne, dans la propriété d'Albert Kahn devenue musée départemental,  on trouve à côté du registre A répertoriant les autochromes des  Archives de la Planète, un curieux registre B regroupant plus de 2443  photographies dont 1740 autochromes, prises entre 1910 et 1956 dans le  jardin à scènes du banquier. La coexistence de deux régimes au sein de  cet ensemble, l'un esthétique, l'autre épistémique, et la dimension  spectaculaire des projections qui lui sont consacrées à Boulogne nous  invitent à étudier la fonction rhétorique de la couleur en photographie.  Caution scientifique et argument sensible, la couleur favorise  l'adhésion du spectateur au projet documentaire d'Albert Kahn et révèle  tout à la fois sa singularité et son appartenance à la modernité  photographique.

 Téléchargez le livret d'autochromes d'Albert Kahn

Titulaire d'un master en histoire de la photographie (Université  Paris 1 - Panthéon Sorbonne), Diane Toubert est chargée de recherche au  MNAM/CCI - Centre Pompidou, Paris et travaille actuellement au sein du  service Recherche et Mondialisation.