Publicité

La place de l'Islam en Asie : quelles gouvernances politiques ?

Par
Photo de Hebert-Santos provenant de Pexels
Photo de Hebert-Santos provenant de Pexels
- Hebert-Santos

Dans un sondage publié par "Le Monde" en 2013, 74% des Français estiment que "l’Islam n’est pas compatible avec les valeurs républicaines". Pour oxygéner le dialogue, un détour par l’Asie est nécessaire où les situations de l’Islam politique varient fortement d’un bout à l’autre de l’Asie.

En Indonésie, où il n’existe pas de religion d’État, la réélection du progressiste Joko Widodo a conforté l’image du pays comme "3ème plus grande démocratie du monde". À l’inverse, le sultanat de Bruneï, monarchie théocratique, a scandalisé la communauté internationale en annonçant une application extrêmement stricte de la charia. La conférence revient sur le rôle des organisations musulmanes, acteurs très impliqués dans les sphères politiques et sociales. Si certaines d’entre elles, conservatrices, constituent des groupes de pression sur les pouvoirs publics, d’autres s’illustrent par leur promotion du pluralisme religieux et leurs opérations de déradicalisation auprès des populations.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Une conférence enregistrée en septembre 2019, co-organisée avec Asialyst, en co-construction avec Delphine Allès, professeure des universités en Science politique et Relations internationales à l'Inalco.

Publicité

Rémy Madinier, chercheur au CNRS et à l'EHESS, spécialiste de l'Indonésie et du monde malais

Anda Djoehana Wiradikarta, enseignant-chercheur à l'Université Paris-Est Créteil, spécialiste de l'Indonésie

Amélie Blom, chercheure à Sciences Po-CERI, spécialiste du Pakistan

Marie-Sybille de Vienne, professeur à l'Inalco, spécialiste de l'Asie du Sud-Est.

Modérateur : Baptiste Fallevoz, chroniqueur et rédacteur en chef à France 24, journaliste à Asialyst et ancien correspondant en Chine.