Publicité

La playlist 1913 (1/2)

*________________________________________ > La playlist 1913(1/2) | La playlist 1913 (2/2)

> pour accompagner la Grande Traversée de Matthieu Garrigou-Lagrange ** consacrée à l'été 1913, nous avons puisé dans les trésors de la discothèque de Radio-France quelques sons afin de vous proposer la "playlist" de cette année d'avant-guerre où le XIXème siècle semble passer le relais au XXème.** pages réalisées avec la contribution des services de la Documentation de Radio France. Remerciements à Nathalie Rouvillain et Antoine Vuilloz de la Discothèque, Dominique Morlet, Céline Milleron, Catherine Paycheng et Eric Vigneau de la Documentation Musicale

Publicité
Paris Olympia, Boulevard des Capucines, 1913
Paris Olympia, Boulevard des Capucines, 1913
- Agence Rol

1913. La France fredonne en cœur les mêmes couplets et refrains. Pourtant, aucun moyen technique de diffusion n’est encore mis à la disposition du grand public : quelques phonographes et tourne-disques, mais pas de baladeurs, et encore moins de MP3 ! Car il est bon de rappeler que si la radio existe, elle reste réservée aux usages militaires, tandis que les gramophones se cantonnent aux intérieurs cossus de la bourgeoisie. C’est donc bien la rue qui se fait le bastion de la chanson populaire. Issue de la tradition orale, celle-ci se répand via les très nombreux chanteurs-vendeurs de carrefours. Séduits par les airs qui viennent chatouiller leurs oreilles, les badauds les accostent fréquemment afin d’acheter le texte et la ligne musicale. « C'est à la vente du petit format que l'on mesur[e] la popularité d'une chanson » affirme ainsi Pierre Delanoë, parolier français.

1913 c’est aussi 1217 concerts donnés et 6946 œuvres jouées. Des chiffres considérables qui témoignent de l’importance de la culture musicale à la Belle Epoque. On assiste à l’apogée des cafés-concerts où les grands noms de la chanson populaire font leurs premiers pas, à l’instar de Félix Mayol, ou encore Harry Fragson. A Paris, Montmartre devient l’un des hauts lieux de la culture musicale avec ses cabarets de chansonniers où se côtoient divers genres musicaux, de la satire politique aux couplets sentimentaux.

Marcelly, Charles Peguri, Ninon Vallin... Pour rendre compte de l'atmosphère musicale (...et plus) de cette année 1913 qui marque la fin d'une époque puisqu'elle précède la saignée de la Première Guerre mondiale, florilège de quelques chansons sentimentales, coloniales, mais aussi berceuses, discours, poésies, opéra... tous enregistrés il y a exactement un siècle.

1 - "Si tu veux faire mon bonheur"

Chanson interprétée par Fragson et écrite par Albert Valsien (musique) et Vincent Telly (paroles).

Celui à qui ce grand standard doit son succès, le chanteur Harry Fragson, n'aura guère eu le temps d'en tirer profit. En 1913, quelques semaines après avoir popularisé "Si tu veux Marguerite" sur la scène de l'Alhambra, Fragson meurt tragiquement le 30 décembre 1913, assassiné par son propre père :

Eté 1913, "Si tu veux Marguerite"

3 min

2- "Dans mon pays"

dans mon pays
dans mon pays
© Radio France

Chanson interprétée par Fragson et écrite par Irving Berlin, Ted Synder (musique) et Lucien Boyer (paroles).

Sur les motifs de la célèbre danse américaine "I want to be in dixie" :

3- "Depuis le jour où je me suis donnée"

Almanach 1913
Almanach 1913
© Radio France

Extrait de l'Opéra *Louise * de Gustave Charpentier, interprété par Ninon Vallin.

Le 2 avril 1913 a lieu l'inauguration du Théâtre des Champs Élysées avec la participation de Camille Saint-Saëns pour un concert de musique française: La Mer de Claude Debussy,* L'Apprenti sorcier * de Paul Dukas,* Le Prélude de* Fervaal de Vincent d'Indy (toutes ces oeuvres sont dirigées par les compositeurs eux-mêmes) et La Création de l'Ode *à la musique * d'Emmanuel Chabrier, sous la direction de Désiré-Émile Inghelbrech :

Été 1913, depuis le jour où je me suis donnée

5 min

4- "Valse nuptiale"

Chanson interprétée par Marcelly et écrite par Raoul Soler (musique) et Lucien Boyer (paroles) :

Eté 1913, "Valse nuptiale"

2 min

5- "La loi de trois ans"

Discours prononcé par Gaston Doumergue alors Président du Conseil.

Du 19 juillet au 7 août 1913, le gouvernement vote la loi Barthou. Le service militaire est porté à 3 ans et l'incorporation avancée de 21 à 20 ans :

loi 1913

56 sec

6- "Femmes que vous êtes jolies"

femmes que vous êtes jolies (2)
femmes que vous êtes jolies (2)
© Radio France

Chanson interprétée par Georges Vorelli et écrite par Pietro Codini, Julsam (musique) et Edgard Favart (paroles) :

Eté 1913, "Femmes que vous êtes jolies"

3 min

7- "C'est M'sieur Poincaré"

Chanson, qui prend la forme d'un cri populaire, interprétée par Charlus, auteur(s) inconnu(s) :

Eté 1913, "C'est M'sieur Pointcaré"

2 min

8- "Ferme tes jolis yeux"

Berceuse interprétée par Junka et écrite par René de Buxeuil (musique) et Virgile Thomas, René de Buxeuil (paroles) :

Eté 1913, "Ferme tes jolis yeux"

3 min

9- "Je sais que vous êtes jolie"

Chanson interprétée par George Elval et écrite par Henri Christiné (musique) et Henri Poupon (paroles):

Eté 1913, "Je sais que vous êtes jolie"

3 min

10- "Avec l'ami bidasse"

Bidasse
Bidasse
© Radio France

Eté 1913, "Avec l'ami Bidasse"

2 min

Chanson de comique troupier interprétée par Bach et écrite par Henry Mailfait (musique) et Louis Bousquet (paroles) :

11- "L'âme des violons"

l'âme des violons
l'âme des violons
© Radio France

Valse tzigane interprétée par Junka et écrite par Dick Lawrence, René de Buxeuil (musique) et Philippe Febvre (paroles) :

Eté 1913, "L'âme des violons"

3 min

12- "Ronde autour du monde"

Poésie de Paul Fort :

Eté 1913, "Ronde autour du monde"

39 sec

13- "En avant les p'tits gars"

en avant les ptits gars
en avant les ptits gars
© Radio France

Chanson interprétée par Fragson et écrite par Joseph-Louis Archainbaud (musique) et Lucien Boyer (paroles).

Le "tube" patriotique de 1913 :

Eté 1913, "En avant les p'tits gars"

2 min

> Suite de la playlist 1913...