Publicité

La rafle du Vel' d'Hiv' racontée par Annette Muller, déportée à 9 ans

Par
La famille Muller quelques mois avant leur déportation lors de la rafle du Vel' d'Hiv'
La famille Muller quelques mois avant leur déportation lors de la rafle du Vel' d'Hiv'
© Radio France - Archive familiale

Vidéo . Annette Muller se souvient de la rafle du Vél' d'Hiv' des 16 et 17 juillet 1942. Elle avait 9 ans quand elle fut emmenée. En deux jours plus de 13 000 personnes, dont un tiers d’enfants, ont été arrêtées pour être déportées. Moins d’une centaine reviendront.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

"Ils savaient qu'il y allait avoir une rafle, mais ils n'ont pas pensé une minute que ça concernerait les femmes et les enfants".  Annette Muller raconte ses souvenirs d'enfant quand, en juillet 1942, des policiers sont entrés chez elle très tôt un matin pour l'emmener, elle et sa famille, au Vél' d'Hiv.

J'ai vu ma mère se jeter aux pieds des policiers, pleurer, supplier qu'on laisse ses enfants, qu'on les épargne. [...] Ils la repoussaient avec le pied, en disant de ne pas leur compliquer la tâche.

Publicité

Ses deux grand frères ont réussi à s'échapper, mais Annette passera six jours au Vél' d'Hiv avec sa mère et son petit frère Michel, avant d'être déportée.

Ecoutez son témoignage complet dans Les Nuits de France Culture