Publicité

La ruée vers la réalité virtuelle

Par

Est-ce encore une lubie des entreprises technologiques américaines qui ne savent plus quoi faire de leurs milliards de dollars de trésorerie ? Google vient d'investir 542 millions de dollars dans une start-up américaine, spécialisée dans la réalité virtuelle. Facebook a fait de même en mars dernier en rachetant pour deux milliards de dollars l'entreprise Oculus VR, qui commercialise un appareil de réalité virtuelle, se posant comme un masque sur sa tête.

Que propose exactement Magic Leap, l'entreprise dans laquelle Google a investi ?

Publicité

L'entreprise, joue la carte du mystère sur son activité. Elle ne produit rien, pour le moment. Mais elle a une idée : développer un produit et une technologie qui permettent de faire tomber la barrière entre le monde réel et le monde virtuel. Pour illustrer cette idée, on découvre une vidéo sur le site internet de l’entreprise qui montre deux mains, tout à fait réelles, et lorsqu’elles s’ouvrent, un éléphant miniature -virtuel bien évidement- apparait.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Mais notre œil aurait-il pu faire la différence si dans la paume de cette main se nichait, par exemple, un papillon virtuel ? Magic Leap explique disposer d'une technologie qui pourrait permettre de confondre parfaitement les deux mondes.

Magic Leap
Magic Leap

**De manière plus prosaïque, quel est l'intérêt pour Google d'investir dans une entreprise qui veut ramener « la magie dans le monde » ? **

Potentiellement beaucoup d'argent, et un gigantesque marché. Depuis quelques années, les multinationales technologiques américaines cherchent à anticiper les futurs besoins des utilisateurs, voire même à créer ses besoins lorsqu'ils n'existent pas. Apple par exemple, ne fait pas autre chose, en lançant un produit comme sa monte connectée iWatch, considérée aujourd’hui aujourd'hui comme un gadget.

Tout comme le casque à réalité virtuel Oculus Rift ou le concept de Magic Leap, qui n’a apparemment aucune utilité dans notre quotidien. Mais si demain ces produits deviennent assez miniatures pour être posés sans contraintes sur le bout nez ? Et qu'en même temps ils offraient, par exemple des services innovants de navigation GPS intégré, des informations instantanées sur un restaurant en le regardant, ou capable de simuler un soleil et un ciel bleu en plein mois de décembre ?

Ces produits deviendraient très pratiques, et leur utilité serait plus flagrante.

C'est le pari de Google, et de Facebook, qui sont lancés à la recherche du nouveau produit révolutionnaire dans la lignée de l'ordinateur ou du téléphone portable.