Publicité

La salle des mariages de Menton

Par

*__________________________________ > dossier : Musée Cocteau | * Cocteau à travers l'objectif | Le Bastion de Cocteau | La salle des mariages **
Eté 1955. Cocteau séjourne à Saint Jean Cap-Ferrat chez l'une de ses amies, Francine Weisweller. Il découvre la commune de Menton qui le séduit d'emblée. Un an plus tard, le maire de la ville, Francis Palmero, lui demande de bien vouloir décorer la salle des mariages de l'Hôtel de Ville. Il s'y attelle en 1957, achève son oeuvre en 1958, et devient citoyen d'honneur de Menton. Brève visite avec audioguide (montez le volume...)

Salle des mariages de l'Hôtel de Ville de Menton
Salle des mariages de l'Hôtel de Ville de Menton
© Radio France

"Fatigué de l'encre et de la table, j'ai entrepris une cure d'altitude sur des échafaudages. Il est parfois indispensable de changer d'air, surtout lorsque le souffle des intellectuels contamine le nôtre. * Peindre des murs exige un oubli animal de l'intelligence, un usage artisanal des mains et des jambes. Ces besognes de manoeuvre me défatiguent et laissent reposer mon vin." * (Jean Cocteau)

Publicité

Le mur du fond

Salle des mariages_mur du fond
Salle des mariages_mur du fond
© Radio France

Salle des mariages de Menton : le mur du fond

1 min

Le mur de droite

Salle des mariages_mur droit
Salle des mariages_mur droit
© Radio France

Salle des mariages de Menton : le mur de droite

1 min

Le mur de gauche

Salle des mariages_mur gauche
Salle des mariages_mur gauche
© Radio France

Salle des mariages de Menton : le mur de gauche

1 min

Le plafond

Salle des mariages_plafond
Salle des mariages_plafond
© Radio France

Salle des mariages de Menton : le plafond

2 min

Salle des mariages_miroirs
Salle des mariages_miroirs
© Radio France

Enfin, sur les miroirs de part et d'autre de l'entrée, Cocteau a gravé des Marianne, allégorie de la République française et figure obligatoire dans les salles de mariage.

Retour aux articles :