Publicité

La troisième guerre mondiale sera sociale

Par
La troisième guerre mondiale sera sociale
La troisième guerre mondiale sera sociale
© Getty - Christoph Hetzmannseder

Si pendant plusieurs décennies le progrès social s'est illustré par une avancée des droits, des libertés et des conditions des travailleurs, aujourd'hui près d'un milliard et demi de personnes vivent avec moins de 4,50 € par jour. Quelles sont les origines de cette "guerre sociale mondiale" ?

Si pendant plusieurs décennies le "progrès social" s'est illustré par une avancée des droits, des libertés et des conditions matérielles pour les travailleurs, ce n'est plus le cas aujourd'hui. Le chômage augmente, 40% des travailleurs dans le monde n'ont pas de contrat de travail, des dizaines de millions d'enfants sont contraints de travailler. Près d'un milliard et demi de personnes vivent avec moins de 4,50 euros par jour, 70% de la population mondiale n'a pas de système de protection sociale, le droit de grève et les libertés syndicales sont loin d'être un droit universel... En Europe, les droits sociaux sont fréquemment présentés comme des "privilèges" d'un autre temps. La version néolibérale de la mondialisation a fait de la concurrence un absolu qui s'est étendu à la planète entière. Les dégâts humains de cette véritable guerre sociale mondiale sont énormes. Pourquoi cette situation ? Quelles en sont les origines, qui en est responsable et comment peut-on en sortir ? La solution à cette dérive ne peut pas être le repli sur soi nationaliste mais la promotion de l'égalité des êtres humains par l'adoption dans les  divers pays du monde de normes protectrices et élevées, tant en termes de rémunération que de conditions de travail.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Une conférence enregistrée en septembre 2018.

Publicité

Bernard Thibault, ancien secrétaire général de la CGT, et administrateur de l'Organisation internationale du travail. Il dénonce dans son dernier livre, "La troisième guerre mondiale sera sociale".