Publicité

La ville-pharmakon : vers une thérapeutique des ambiances urbaines

Par
Philippe Simay au CCIC de Cerisy _ 2018
Philippe Simay au CCIC de Cerisy _ 2018
- CCIC Cerisy

Comment les ambiances contribuent-elles à mettre les situations ordinaires à l’épreuve du sensible ?

Cette communication a été prononcée  dans le cadre du colloque intitulé L'usage des ambiances, une épreuve sensible des situations qui  s’est tenu au Centre Culturel International de Cerisy du 4 au 11 septembre 2018, sous la direction de Didier TALLAGRAND, Jean-Paul THIBAUD et Nicolas TIXIER.

Les ambiances et les atmosphères sensibles se prêtent à une grande  diversité d’usages, que ce soit dans le domaine de l’art, de l’urbain ou  des sciences sociales. En quoi  les ambiances ouvrent-elles de nouvelles pistes en matière de pratique artistique,  d’expérimentation méthodologique ou d’exploration théorique ? Qu’en  est-il d’une socio-esthétique située, attentive aux percepts et aux  affects qui imprègnent nos milieux de vie et infusent les sensibilités  contemporaines ?

Publicité

La ville-pharmakon : vers une thérapeutique des ambiances urbaines, par Philippe Simay

38 min

En s’interrogeant sur la dimension thérapeutique et capacitaire des  ambiances urbaines, à partir des analyses de Walter Benjamin et  Siegfried Kracauer sur le concept de "distraction" et les formes  empruntées par la culture de masse, il s’agira de poser les bases d’une  conception pharmacologique de la ville, conçue à la fois comme poison et  comme remède. On questionnera la façon dont les ambiances permettent  aux citadins de s’acclimater à un environnement complexe, parfois perçu  comme chaotique ou traumatique, mais aussi de développer de nouvelles  compétences en mobilisant des ressources générées par la métropole  elle-même.

Philippe Simay est maître-assistant à l’École Nationale Supérieure  d’Architecture de Paris-Belleville et co-directeur de la revue Métropolitiques. Il a coécrit Moholy-Nagy et le pont transbordeur de Marseille (Ophrys, 2013) et a dirigé Capitales de la modernité. Walter Benjamin et la ville (Éditions de L’Éclat), Le choc des métropoles: Simmel, Kracauer, Benjamin (avec Stéphane Füzesséry, Éditions de l’Éclat, 2008) et Droit de cité (éd. PUF/Ciph, 2009).