Publicité

Laennec, destin d'un médecin, de l'anatomie pathologique au stéthoscope

Par
René Laennec
René Laennec

Le traité "De l'auscultation médiate" de Laennec - publié en 1819 - marque un tournant dans l'histoire de la médecine au même titre qu'en physique les "Principia" de Newton. En un ouvrage, son auteur, René Laennec, va refonder la médecine du début du XIXe siècle sur de nouvelles bases.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Le traité "De l'auscultation médiate" de Laennec - publié en 1819 - marque un tournant dans l'histoire de la médecine au même titre qu'en physique les "Principia" de Newton ou la relativité générale d'Einstein. L'ouvrage de Laennec ne fut pas le simple mode d'emploi d'un instrument alors nouveau, le stéthoscope. Ce fut le fruit d'années de travail et de la réflexion quasi-obsessionnelle d'un médecin pour refonder la médecine du début du XIXe siècle sur de nouvelles bases. Le résultat fut une révolution des codes et des valeurs en médecine. Et c'est à Nantes, qu'a débuté cette extraordinaire histoire médicale.

Christian Laboisse est médecin pathologiste, professeur émérite à l'Université de Nantes, ancien chef de service au CHU de Nantes et conférencier à l'European Society of Pathology, section histoire de l'anatomie pathologique.

Publicité

Conférence captée en novembre 2019 à l'Université de Nantes