Publicité

Lalo Schifrin 2/5 : "J'étais vraiment séduit, attiré par le jazz, c'était presque une conversion religieuse"

 Lalo Schifrin en train d'écouter le trompettiste de jazz Dizzy Gillespie au piano, en 1960 environ.
Lalo Schifrin en train d'écouter le trompettiste de jazz Dizzy Gillespie au piano, en 1960 environ.
© Getty - Bill Wagg/Redferns

2001. Deuxième partie d'une série de cinq émissions des "Chemins de la musique" consacrée au compositeur Lalo Schifrin. Il témoigne de son goût pour le jazz lors de son adolescence en Argentine, puis pendant son séjour à Paris et jusqu'à son retour en Argentine où il s'est vu confier un big band.

Dans ce deuxième entretien, Lalo Schifrin raconte combien son père, violoniste à l'Orchestre philharmonique de Buenos Aires et professeur au Conservatoire, était connu et reconnu, on l'appelait "maître Schifrin" dans la rue. "Je croyais que je n'allais jamais le dépasser, confie-t-il, il était une autorité." "Mais j'ai trouvé ma voie à travers le jazz".

"Les chemins de la musique" avec Lalo Schifrin 2/5. Une diffusion du 02/10/2001

27 min

Adolescent, Lalo Schifrin se produit dans des petits théâtres pour ses premiers concerts de jazz à Buenos Aires, avant son arrivée en France en 1953 où il dit qu' "il y avait de très bons musiciens de jazz". Ils ont été "ses influences", "ses maîtres".

Publicité

[A Paris] je me suis rendu compte que le jazz que l'on jouait à cette époque c'était tellement techniquement sophistiqué, la théorie m'intéressait. Il fallait travailler la musique classique plus sérieusement encore pour rentrer dans cette forme de jazz. Il y avait deux façons de faire du jazz : une façon intuitive comme les grands génies du jazz, mais aussi la connaissance. Et moi j'ai essayé de faire une synthèse de la musique de jazz et de la musique classique.

A 24 ans, il a l'occasion en Argentine de monter son propre orchestre de jazz, chose impensable en France. C'est là que l'immense trompettiste Dizzy Gillespie, alors en tournée, le remarque et lui propose de le suivre aux Etats-Unis. Sa carrière décolle.

  • "Les chemins de la musique"
  • Première diffusion : 02/10/2001
  • Production : Yvan Amar
  • Réalisation : Périne Menguy
  • Indexation web : Odile Dereuddre, documentation de Radio France