Publicité

Lalo Schifrin 5/5 : "Il y a une fertilisation croisée entre toutes mes activités"

Lalo Schifrin chez lui à Los Angeles en 2004.
Lalo Schifrin chez lui à Los Angeles en 2004.
© Getty - Michel Setboun/Corbis

2001. Cinquième et ultime partie d'une série d'entretiens des "Chemins de la musique" consacrée au compositeur Lalo Schifrin. Il explique s'aventurer dans des directions variées entre musique savante et inspirations plus exotiques venues d'Argentine et de l'Amérique latine plus largement.

Dans ce cinquième et dernier entretien des "Chemins de la musique", Lalo Schiffrin revient sur ses différentes activités musicales. Il explique en quoi "chaque activité nourrit l'autre", c'est comme "une fertilisation croisée entre toutes les activités". Il refuse toute sorte de préjugés en fonction du type de musique qu'il compose. "L'éclectisme c'est très salutaire si on sait le manipuler", affirme-t-il. Lui, a fait le choix de ne pas rejeter les techniques nouvelles, ni d’abandonner pour autant les techniques traditionnelles.

"Les chemins de la musique" avec Lalo Schifrin 5/5. Une diffusion du 05/10/2001

27 min

Le public, les critiques aiment bien mettre des étiquettes comme si on était des animaux de laboratoires ou des objets à être analysés d'une façon scientifique, analytique mais la musique c’est une synthèse, c'est une chose vivante qu'on ne peut pas seulement analyser. L'analyse c'est l'anatomie et l'anatomie travaille avec des corps morts, des cadavres. Alors que la musique c'est une chose vivante et c’est pour cela que moi je dépasse.

Publicité
  • "Les chemins de la musique"
  • Première diffusion : 05/10/2001
  • Production : Yvan Amar
  • Réalisation : Périne Menguy
  • Indexation web : Odile Dereuddre, documentation de Radio France