Publicité

Le Bastion de Cocteau

Par

*__________________________________ > dossier : Musée Cocteau | * Cocteau à travers l'objectif | Le Bastion de Cocteau | La salle des mariages **

Musée Cocteau_Bastion
Musée Cocteau_Bastion
© Radio France

**Pour remercier Jean Cocteau d'avoir réalisé l es fresques de la salle des mariages de l'Hôtel de Ville (ouvrage commencé en 1956 et achevé en 1958), le maire de l'époque, Francis Palmero, lui confie les clés d'un petit fortin qui s'avance dans la mer : le Bastion. ** **Cocteau en ayant fait son musée personnel, on y trouve aujourd'hui une magnifique série de pastels réalisés en 61, ainsi que plusieurs céramiques. ** Car l'artiste s'était également improvisé potier...
**Dans les murs de ce chateau fort miniature, lieu intime et chaleureux battu par les vagues, nous avons fait la rencontre d'Anne Madeline. A l'époque, sa mère, Marie-Madeleine Jolly, avait initié Cocteau à la céramique. **

Publicité
Musée Cocteau_Anne Madeline et Patrick Laupin
Musée Cocteau_Anne Madeline et Patrick Laupin
© Radio France

Aujourd'hui, Anne Madeline réalise des bijoux d'après les dessins de Cocteau. A l'époque, ce dernier avait en effet prévu de travailler avec la petite fille qui projetait de suivre des études de joaillerie. La joaillère se souvient de la rencontre de l'artiste avec ses parents, de son initiation à la céramique que Cocteau n'a "cessé de réinventer " : "il avait plein d'idée, donc les jours où il était là, c'était beaucoup de chambardement dans l'atelier " :

Anne Madeline raconte l'initiation de Cocteau à la céramique

2 min

Au début, l'artiste dessinant sur le papier, Marie-Madeleine Jolly lui avait fabriqué toute une série de crayons, cherchant les oxydes qui correspondaient exactement aux couleurs des pastels qu'il utilisait : "D'une façon générale, il a appliqué des méthodes qui vont sur le papier, sur la céramique, ce qui n'était pas sans poser certains problèmes. ", souligne aujourd'hui la fille de la céramiste.

*"J'ai toujours admiré les artisans, ces aristocrates, et je suis fier d'être devenu l'un d'eux. (...) * Le Poète n'ose pas se retourner de crainte d'être transformé en statue et se demande toujours ce qu'il adviendra de son œ uvre écrite. S'il peut s'exprimer autrement et laisser une œ uvre manuelle, il est certain de marquer son passage de signes tangibles. La poterie est un message plus sûr que l'écriture et c'est un merveilleux véhicule pour la poésie... " (Jean Cocteau)

A en croire Anne Madeline, Cocteau ressentait depuis toujours une attirance pour ce métier de la terre :

Anne Madeline, à propos de l'attrait de Cocteau pour la céramique

45 sec

Anne Madeline, écolière à l'époque, passait beaucoup de temps à l'atelier. Elle se remémore la manière dont, enfant, elle percevait Cocteau :

Anne Madeline se remémore l'homme qu'était Cocteau

1 min

Visite du Bastion, à travers un diaporama photos :

Retour aux articles : - Menton inaugure son musée Jean Cocteau