Publicité

Le boom de la vidéo sur les sites d'info en ligne

Par

TF1 a précisé l'avenir de sa chaîne d'information payante LCI, rejetant les offres des sites du Monde et du Figaro. Ils envisageaient de passer un contrat avec la chaîne pour bénéficier de ses images, et ainsi se renforcer sur le créneau très porteur de la vidéo en ligne, en pleine expansion pour les sites d'information.
Ces dernières années,** les internautes sont devenus des vidéonautes** . Les chiffres de Médiamétrie montrent qu'au mois de juillet dernier, ils étaient 10 millions à regarder, tous les jours, au moins une vidéo sur un site de presse . Un appétit croissant pour la vidéo auquel les sites en question s'efforcent de répondre.

Le Figaro.fr a été le premier à créer son propre studio en 2007, avant d'être suivi par Le Monde.fr. En mars 2013 le quotidien aux cahiers saumon a également investi 10 millions d'euros sur trois ans pour développer son service vidéo (composé d'une dizaine de journalistes), créant notamment sa propre chaine sur internet "FigaroTV".

Publicité

Résultat : en un an le nombre de visionnages par mois sur le site du Figaro est passé d'environ 1 million à 6,3 millions , selon les chiffres Médiamétrie pour le mois de juillet. Loin derrière les performances du site du journal l'Equipe (10,2 millions), mais juste devant Le Monde (6,1 millions), et loin devant Le Parisien (4,9 millions).

Julien Mielcarek, responsable de la vidéo pour le Figaro.fr
Julien Mielcarek, responsable de la vidéo pour le Figaro.fr
© Radio France - Théo Maneval

Julien Mielcarek est rédacteur en chef adjoint au Figaro.fr, en charge de la vidéo. Il explique cet investissement massif par une double demande : celle des internautes donc, mais aussi celle des publicitaires.

Texte, photo, vidéo : "l'internaute n'a aucune raison d'aller voir ailleurs : il a tout sur place"

Écouter

1 min

La vidéo est un marché publicitaire qui rapporte pour les sites d'information. Jusqu'à cinq fois plus pour un spot que pour une bannière à côté d'un article. Et surtout les recettes liés à ces spots augmentent très vite : 16 millions d'euros cette année, c'est un tiers de plus que l'an passé !

Le site du Figaro publie une centaine de vidéos par jour . Mais comme tous les autres sites d'info, même avec un service dédié, il n'a pas les moyen de les produire lui-même . Il doit donc passer des partenariats avec des agences et des chaines d'information comme BFM TV, qui lui envoient leurs vidéos moyennant paiement. Ces partenariats représentent la moitié des vidéos publiées sur le Figaro.fr, l'autre moitié étant produite ou éditée par les journalistes du service vidéo, avec notamment des émissions en studio.

Trois sources d'images : les partenariats, les émissions en studio, et les productions des journalistes vidéo

Écouter

50 sec

Ce sont ces partenariats qui permettent d'être très réactif et présent sur l'actualité chaude notamment, et c'est pour se renforcer sur ce terrain que le Figaro.fr et le Monde.fr ont fait des offres pour s'attacher les services vidéo de LCI .

La question est d'avoir les bonnes images au bon moment sur le site. On n'a pas les moyens de créer une rédaction avec 200 reporters d'images, donc il faut chercher des alliances

Écouter

1 min

Mais pour Julien Mielcarek, si elle veut être efficace, la vidéo sur les sites d'information ne doit pas imiter la télévision . Outre les contenus d'actualité chaude et les zappings, les formats doivent être plus didactiques (infographies, cartes...) et plus courts. En particulier pour des contenus à destination des smartphones et des tablettes.

On essaie de ne pas singer la télé, d'inventer des formats plus directs, plus courts

Écouter

35 sec

Le format court ne doit cependant pas se faire au détriment du contenu. Selon Julien Mielcarek, ce qui marche aujourd'hui, et qui doit servir de base à l'orientation pour l'avenir, ce sont des vidéos qui aident à la compréhension d'un évènement d'actualité en mixant différents médias : image, son, voire 3D pour des explications en relief...

Longtemps, les gens ont cru que ce qui marchait en vidéo c'étaient les chats qui tombent, les vidéos très "lol". Mais on s'est rendu compte que ce qui fonctionne, ce sont au contraire les contenus qui ont une très haute valeur ajoutée, qui expliquent l'actualité

Écouter

1 min

Concernant l'avenir de LCI , TF1 annonce ce mardi la transformation de sa filiale en une chaîne de "Pay TV" : elle proposera une offre à la demande pour tous les supports (ordinateur, smartphones et tablettes notamment). Les propositions du Monde et du Figaro.fr pour un partenariat ont été jugées insuffisantes pour le moment. Seuls 54 emplois seront conservés, sur 247 actuellement. Précisions de Théo Maneval dans le journal de 12h30 d'Antoine Mercier :

Écouter

1 min