Publicité

Le feuilleton médical de Donald Trump inonde les réseaux sociaux

Par
Donald Trump est sorti de l'hôpital quelques minutes dimanche pour parader en voiture devant ses supporters.
Donald Trump est sorti de l'hôpital quelques minutes dimanche pour parader en voiture devant ses supporters.
© AFP - Alex Edelman

#USA2020. En quatre jours, les Américains ont appris la maladie de leur Président testé positif au Covid-19, son hospitalisation, sa mise sous respirateur, ses nombreux traitements, sa promenade en voiture pour saluer ses fans puis sa sortie de l'hôpital. Les réseaux sociaux ont été très actifs.

Tout a démarré par un tweet de Donald Trump annonçant qu'il venait d'être testé positif au Covid-19 jeudi 2 octobre au soir. Puis les événements et les informations contradictoires se sont enchaînées, de l'hospitalisation à l'annonce d'une prochaine sortie, à un rythme effréné. 

Dans une telle campagne hors normes, nous donnons la parole chaque semaine à un expert qui décrypte l'actualité politique américaine sur les réseaux sociaux : John Villasenor, directeur de l'Institut de Technologie, Loi et Politique à UCLA (Université de Californie à Los Angeles), professeur et expert à la Brookings Institution.

Publicité
John Villasenor, expert à la Brookings Institution et enseignant à UCLA
John Villasenor, expert à la Brookings Institution et enseignant à UCLA
- John Villasenor

C'est une nouvelle incroyable, et c'est pourquoi cela a été partagé autant et aussi vite sur les réseaux sociaux. Vendredi matin, soit neuf heures après son annonce, le tweet de Donald Trump a reçu 800 000 likes, plus de 425 000 commentaires et le compteur des retweets s'est emballé : plus d'un million de retweets selon des chiffres de TruthNest, spécialiste des statistiques sur Twitter. C'est un virus qui inquiète tout le monde et de tout temps si le président des Etats-Unis doit y faire face, c'est une énorme information. Mais en plus de cela, cela concerne un Président qui a ignoré les conseils médicaux sur les gestes barrière depuis le début, qui a organisé des meetings sans masques. Il a admis avoir minimisé la gravité du virus, et maintenant un nombre de plus en plus important de gens de son entourage ont été testés positifs... C'est donc une toute autre histoire. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Comment ont réagi le parti démocrate et les anti-Trump au début ? 

Il y a eu d'abord des messages suggérant que c'était une fausse information, un coup monté. Mais depuis qu'il a été hospitalisé, le ton a changé. Même venant de Donald Trump, il est assez impossible que ce soit un coup monté, d'avoir impliqué autant de monde. 

Vendredi, c'est encore Donald Trump qui donne l'info de son départ pour l'hôpital, par le biais d'une vidéo de 14 secondes. C'est lui qui donne le tempo...

Cela aussi, c'est incroyable. Le nombre de réactions est énorme. N'importe quel Président des Etats-Unis a accès à un système médical très sophistiqué à l'intérieur de la Maison Blanche. Et en termes d'image, lui-même connaît très bien la symbolique d'une hospitalisation. C'est un événement majeur quand le Président va à l'hôpital, et cela a créé une énorme vague de réactions des internautes, quel que soit leur bord politique. Qu'il s'en remette vite ou pas, cela l'éloigne des routes de la campagne temporairement. 

Quel impact ont eu les images de Donald Trump quittant la Maison Blanche samedi pour l'hôpital ? 

Les gens ont regardé ces images et tenté de voir d'un point de vue purement médical s'ils pouvaient obtenir des informations sur son état physique. De nombreux médecins ont noté que des gens touchés par le Covid peuvent montrer parfois des signes très sérieux de la maladie mais peuvent parfois aussi être capables de marcher et de parler comme il l'a fait samedi soir. 

La Question du jour
7 min

Puis est venu le temps des informations contradictoires...

Mais la confusion a émergé dans les médias traditionnels d'abord, pas sur les réseaux sociaux.  Samedi matin, le médecin de la Maison blanche a donné un briefing médical se félicitant de voir combien le Président allait bien. Presque au même moment, le chef de Cabinet Mark Meadows annonçait à plusieurs journalistes qu'il se trouvait dans un état "très inquiétant". Et donc on a eu ces deux messages si opposés venant de personnes qui devraient savoir. Les ricochets sur les réseaux sociaux c'est que les gens ne savaient plus quoi croire. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Si vous regardez l'histoire de ce pays, du début du XXe siècle jusqu'à présent, quand les Présidents ont eu des problèmes de santé, il y a eu très peu, voire pas du tout de communication publique. Le public a eu les informations bien après. Ce n'est certainement pas une bonne chose de nous garder dans l'ignorance, pas seulement avec ce Président mais avec d'autres. 

Donald Trump est apparu dimanche dans sa voiture pour saluer ses supporters. Comment est vue un telle parade ? 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Il y a beaucoup d'inquiétudes car le Président n'est pas seul dans la voiture, il est avec les services secrets et le chauffeur. En termes d'image, c'est important pour tout Président mais ce qui est différent avec Donald Trump c'est qu'il veut tellement en faire que parfois on peut se demander si c'est une bonne idée. Par exemple, participer à des meetings à l'intérieur où la plupart des gens n'ont pas de masque n'est peut-être pas à son bénéfice. Il va très loin en la matière. 

Et ce lundi, alors qu'il était toujours à l'hôpital, il a beaucoup tweeté et tous ses thèmes de campagne y sont passés...

Il y a eu une période où il a tweeté sa positivité, puis il est resté silencieux sur Twitter pendant de nombreuses heures, ce qui est très rare. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Maintenant, il a repris une sorte de rythme normal, cela indique qu'il peut envoyer autant de tweets. Les réseaux sociaux sont juste un mécanisme de plus pour obtenir une information. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Nous venons d'avoir des semaines à faire tourner la tête. En seulement deux semaines, nous avons eu le décès d'une juge de la Cour Suprême, un débat désastreux, le Président est tombé malade, la Maison Blanche est devenue un cluster, et la campagne de Donald Trump est en danger. 

Comment les démocrates ont-ils utilisé les événements ? 

Cela a complètement changé la campagne, et pas seulement pour les républicains, mais aussi pour les démocrates. La dynamique a changé. 

Ce que l'on a vu le plus sur les réseaux côté démocrates, c'est : "Que devrait faire le camp Biden ?", "Comment les démocrates devraient-ils réagir ?" Joe Biden peut aller sur les routes en meetings et pas le président Trump. En un sens, cela peut être vu comme un énorme avantage. D'un autre côté, Biden ne veut pas être vu comme quelqu'un qui exploite la malchance de son adversaire. Donc la tache est délicate.