Publicité

Le Labo des Savoirs - L'équation femmes et science

Par
labo-femmes.jpg
labo-femmes.jpg

Pourquoi l'orientation scolaire est-elle sexuée de cette manière : aux femmes, les sciences de la vie et la santé, aux hommes l'univers des froides réflexions abstraites et la mécanique. Et pourquoi cette équation est-elle si difficile à résoudre ?

© WarzauWynn / FlickR

Lorsqu'il fallut reconnaître l'évidence et admettre qu'Emmy Noether était une brillante mathématicienne, les enseignants de l'Université de Göttingen empêchèrent son élévation aux statut de professeur. Le grand David Hilbert tenta, en vain, d'assouplir le conservatisme de ses confrères.

Publicité

undefined

0 min

C'était en 1915, aujourd'hui les femmes enseignent, dirigent des laboratoires ou des ministères de la recherche. Pourtant, alors que filles et garçons sont en nombre presque égaux dans les baccalauréats scientifiques, certaines filières sont peuplées à 80% par des hommes. Ces « sciences d’hommes » ce sont la physique, l’aéronautique, l’informatique, l’ingénierie et un domaine au cœur de cette émission : les mathématiques.

Pourquoi l'orientation scolaire est-elle sexuée de cette manière : aux femmes, les sciences de la vie et la santé, aux hommes l'univers des froides réflexions abstraites et la mécanique. Et pourquoi cette équation est-elle si difficile à résoudre ?

En studio, Marie-Néant Fery, chargée de mission pour le comité Femmes et sciences 53 du musée des sciences de Laval et Colette Anné, chercheuse en mathématique au laboratoire Jean Leray de l'Université de Nantes étaient invitées à éclaircir les mécanismes qui régissent la place des femmes dans les filières scientifiques.

En savoir plus
Le site de l'émission Le Labo des Savoirs