Publicité

Le Labo des Savoirs - Le chercheur et l'infini

Par
infini.jpg
infini.jpg

Qu’est-ce que l’infini ? L’infiniment petit, l’infiniment grand, l’infini tout court. Est-il le même pour les physiciens, les mathématiciens ou les biologistes ? L’infini des scientifiques est-il en pratique le même que celui des philosophes ? En fait, l’infini existe-t-il ? Et si oui, a-t-il toujours existé ? Que recèle cette idée dont nous pouvons dire le nom, sans pour autant jamais pouvoir, par définition, en épuiser tous les recoins.

© raper0917 / FlickR

Qu’est-ce que l’infini ? L’infiniment petit, l’infiniment grand, l’infini tout court. Est-il le même pour les physiciens, les mathématiciens ou les biologistes ? L’infini des scientifiques est-il en pratique le même que celui des philosophes ? En fait, l’infini existe-t-il ? Et si oui, a-t-il toujours existé ? Que recèle cette idée dont nous pouvons dire le nom, sans pour autant jamais pouvoir, par définition, en épuiser tous les recoins.

Publicité

labo-des-savoirs-20131113-1.mp3

55 min

De l'infiniment grand à l'infiniment petit, partez avec Le Labo des savoirs dans les confins de l'Univers. Pour vous guider dans cette croisière à sensation, deux physiciens, Marie Germain et Benoît Revenu, chercheurs au laboratoire Subatech à Nantes. Respectivement spécialistes de physique des particules et d'astrophysique, c'est-à-dire de l'infiniment petit et de l'infiniment grand, ces deux chercheurs expérimentent les mondes infinis dans leur quotidien. Entre les confins de l'univers et les frontières de l'atome se trouvent le monde de "l'infiniment moyen", un monde marqué par une singularité : celle du vivant. Est-il possible d'éprouver le vertige de l'infini dans un laboratoire de biologie ? En studio dans cette émission pour représenter les sciences de la vie, Jean-Noël Hallet, professeur émérite à l'Université de Nantes. Dans cette émission, retrouvez trois interviews et d'abord celle de l'historien des sciences Michel Blay sur la genèse et la fécondité de la notion d'infini dans les sciences modernes, une notion révolutionnaire et libératrice pour l'Homme et sa pensée d'un monde sans Dieu. Le vertige de l'infini peut prendre la forme d'un étonnement devant une infini complexité du réel qu'un petit nombre - fini - de lois physiques permet d'appréhender, c'est le point de vue de Jean-Michel Courty, physicien quantique au laboratoire Kastler Brossel à Paris. Enfin, parce qu'en explorant le monde physique et ses infinis la métaphysique n'est jamais très loin, Le Labo des savoirs a posé quelques questions à l'astrophysicien Trinh Xuan Thuan. Notre univers est le résultat d'une somme de constantes physiques d'une infinie précision. Cette infime probabilité de voir émerger notre univers est-elle le fruit du hasard ?