Le marché et le tout

Publicité

Le marché et le tout

Par
Le marché et le tout
Le marché et le tout
- Université Paris-Dauphine

L’historienne Laurence Fontaine, le sociologue Cyril Lemieux et les économistes Pierre de Lauzun et Bruno Thèret réfléchissent aux conséquences de l’empire du marché et de ses carences.

L’affirmation des logiques et des dynamiques économiques semble se confondre avec l’essor de la société et de l’homme modernes – homo oeconomicus. Certes, les injustices matérielles ne manquent pas, mais c’est au débat interne à l’horizon de l’économie et de sa science d’en indiquer les causes et les corrections. « Economistes, c’est à vous : calculez et mesurez ». Pourtant, nous éprouvons que, sur les fondations solides et basses ainsi posées, le débat sur la justice devient mutilé ou trompeur. En s’apprenant de fait comme un marché, la société ou la nation découvre péniblement que certaines sphères de la vie deviennent l’objet d’une compétence qui en transfigure le sens, qui ne reconnait pas la consistance propre à chaque bien : éducation, nature, expérience sacrée. Nous avons le sentiment de plus en plus douloureux que, en s’apprenant économiquement, la société ne se voit plus comme telle, que l’ordre politique ne peut plus se gouverner lui-même autrement que comme le comité d’affaire d’une grande entreprise du marché mondial. Comment dire alors, ensemble et différemment, avec radicalité et responsabilité, le marché et le tout ? Quelle science, quelle conscience renouvelées, quelle expérience sociale et quel cadre politique seraient à même de réinscrire l’économie dans un ordre global où elle trouverait sa juste place ?

Pour en savoir plus : http://lesquestionsdelacite.com/

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.