Publicité

Le métier de conservateur. Peut-on éduquer les publics ?

Par
Le métier de conservateur. Peut-on éduquer les publics ?
Le métier de conservateur. Peut-on éduquer les publics ?
- CC by Alex Bonnemaison NC ND

Quelle relation le public doit-il avoir avec les œuvres ? Mettant fin au clivage entre le choc esthétique et l’approche théorique raisonnée, les conservateurs du patrimoine s’investissent désormais dans une politique d’éducation artistique et culturelle.

Après l’étude et la gestion des collections, une des missions fondamentales d’un conservateur est la transmission des savoirs, qui passe par l’éducation des publics. L’acculturation des visiteurs a en effet de nombreuses répercussions dont entre autres la fidélisation du public, sa satisfaction, et la valorisation des collections. Pour être efficace, cette action d’éducation doit alors prendre en compte les spécificités des collections mais aussi celles des visiteurs.

A travers trois exemples Patrice Chazottes, adjoint à la directrice des publics en charge de la médiation du musée national d’Art moderne-Centre Pompidou , Julie Pellegrin du Centres des monuments nationaux et Jean-Luc Martinez, président-directeur du musée du Louvre reviennent sur l’éducation artistique et culturelle mise en place dans leur institutions.

Publicité

La question de l’éducation a toujours été au cœur de la mission des musées.

Interventions enregistrées le 17 février 2014 et le 05 février 2015 à l’occasion des colloques « Le conservateur du patrimoine : acteur de l’Education artistique et culturelle »

Pour afficher ce contenu SoundCloud, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu SoundCloud, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu SoundCloud, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Etablissement d’enseignement supérieur sous la tutelle du ministère de la Culture, l’Institut national du patrimoine forme les conservateurs du patrimoine de l’Etat, des collectivités territoriales et de la ville de Paris

La formation initiale d’application des conservateurs est accessible via un concours de la fonction publique de l’Etat, des collectivités territoriales et de la ville de Paris de catégorie A. Une fois admis, l’élève conservateur du patrimoine suit un cursus de 18 mois, faisant alterner stages et enseignements. Dès la présentation du concours, les élèves ont le choix entre cinq formations : Musées, Archives, Archéologie, Monuments Historiques – Inventaire et Patrimoine scientifique technique et naturel. Leurs missions sont le classement, l’étude, la conservation, la valorisation et l’enrichissement du patrimoine national.