Le métier de restaurateur. La restauration d’urgence : le séisme des Abruzzes

Publicité

Le métier de restaurateur. La restauration d’urgence : le séisme des Abruzzes

Par
Le métier de restaurateur. La restauration d’urgence : le séisme des Abruzzes. Eglise d'Aqulia, Italie
Le métier de restaurateur. La restauration d’urgence : le séisme des Abruzzes. Eglise d'Aqulia, Italie
- CC by Roberto Taddeo

Il y a bientôt 9 ans, la région des Abruzzes était touchée par un séisme de magnitude 6,3. Les élèves restaurateurs de l’institut national ont participé au travail de restauration de l’église Santa Maria del Suffragio dans le cadre d’un chantier école exceptionnel.

Roch Payet, alors directeur des études au département des restaurateurs, qui a mené le chantier école des Abruzzes, présente la coopération nationale et internationale qui s’est mise en place à la suite du séisme.

Dès le lendemain du sinistre, le ministère de la Culture a envoyé un signal de solidarité au gouvernement italien. Nous avons très rapidement était impliqué […] pour une mission d’expertise pour essayer d’évaluer les possibilités de coopération entre nos pays.

Publicité

Intervention enregistrée le 13 mai 2010 dans le cadre du colloque « Le monument, la ville, la nature. Pour une approche global du patrimoine »

Pour afficher ce contenu SoundCloud, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Les chantiers écoles, en France comme à l’étranger, font partie intégrante de la formation de restaurateur. Ils permettent aux élèves d’expérimenter et de mettre en pratique leurs compétences et de rencontrer des professionnels lors de missions concrètes. Le cas des Abruzzes, comme le montre ce documentaire, est assez exceptionnel : il s’effectue dans une situation post-catastrophe, les lieux sont donc très gravement touchés et les conditions de sécurité sont altérées.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Etablissement d’enseignement supérieur sous la tutelle du ministère de la Culture, l’Institut national du patrimoine forme les restaurateurs du patrimoine.

La formation vise à doter, en 5 ans, des professionnels d'un très haut niveau de compétence et capables de mener de bout en bout, et de documenter de manière exhaustive, une intervention complexe de restauration, de l'étude préalable à la réalisation, dans le respect d'une déontologie exigeante. Elle les prépare aussi aux adaptations nécessaires que la vie professionnelle leur imposera. Les élèves ont le choix entre sept spécialités : Peinture, Sculpture, Arts graphiques et livre, Photographie, Textiles, Arts du feu ou Mobilier.